Quand la royauté fait son coming out

Les Pays-Bas autorisent les potentiels héritiers gay de la famille souveraine à accéder au trône. Après l’exemple de chefs de gouvernement homosexuels, cette ouverture montre que l’orientation sexuelle importe peu.

Quand la royauté fait son coming out
@ Belgaimage

Des Pays-Bas à la Belgique

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et le Parlement ont tranché: les futurs rois et reines pourront accéder à la couronne y compris si il ou elle souhaite se marier à une personne de même sexe. Bonne nouvelle, au cas où, pour la princesse héritière Catharina-Amalia. Côté belge, le Premier ministre Alexander De Croo dit n’avoir aucun problème avec ça non plus. Il appartiendra néanmoins au gouvernement du moment de donner son approbation formelle. Une question reste par contre sans réponse: un enfant né par adoption ou donneur de sperme pourrait-il devenir membre de la royauté?

@ Netflix

Polémiques royales

Éclipsé par le carton de Squid Game, Young Royals, sur Netflix, mélange les genres entre Elite et The Crown et raconte l’histoire d’un jeune prince suédois tiraillé entre son devoir royal et sa relation homo. La série insiste sur la difficulté pour une jeunesse issue de l’élite dirigeante de faire son coming out.

@ Isopix

Plus réel que la fiction

En 2016, Ivar Mountbatten (à droite), cousin de la reine d’Angleterre, a été le premier à faire son coming out dans la monarchie. À 53 ans… À vrai dire, malgré la cour “gay-friendly” de Louis XIV et l’engagement des monarchies nordiques pour les droits LGBT, peu de coming out royaux ont fait l’actualité.

L’ouverture nordique

La présence d’élus homosexuels en politique est également relativement récente. Le premier chef de gouvernement ouvertement gay était Per-Kristian Foss. Il a été le Premier ministre de Norvège pendant un intérim en 2002. Côté femmes, l’Islandaise Jóhanna Siguroardóttir a été la première à diriger un gouvernement de 2009 à 2013.

@ Belgaimage

Di Rupo, le précurseur

La Belgique a suivi peu de temps après. Elio Di Rupo est arrivé à la tête du gouvernement fédéral en 2011. Le premier politique ouvertement gay est toutefois Coos Huijsen, un parlementaire néerlandais élu en 1972. Il a fait son coming out en 1977.

@ Belgaimage

Le premier mariage

Le Luxembourgeois Xavier Bettel (à droite) est le premier chef du gouvernement à s’être marié avec un homme alors qu’il était en fonction. Dans le monde, seul six chefs du gouvernement étaient ouvertement homosexuels, comme Leo Varadkar en Irlande et Ana Brnabic en Serbie.

@ Belgaimage

Une vie de mensonge

Hors du continent européen, les coming out de haut rang sont beaucoup plus rares. L’histoire atteste pourtant que certains chefs d’État étaient gays ou bisexuels. Ainsi selon leurs biographes, trois présidents américains l’étaient: Washington, Lincoln et Buchanan. D’autres rumeurs ont circulé ou se répandent encore, notamment concernant le président français Emmanuel Macron qui a cependant déjà répondu: “Si j’avais été homosexuel, je le dirais”.

Sur le même sujet
Plus d'actualité