À La Palma, le volcan détruit à nouveau des centaines de bâtiments

Quelques experts estiment que l’éruption pourrait encore durer des mois, alors que les conséquences sur la vie des habitants sont toujours aussi importantes.

À La Palma, le volcan détruit à nouveau des centaines de bâtiments
L’éruption de La Palma, le 16 octobre 2021 @BelgaImage

Les coulées de lave du volcan entré en éruption le 19 septembre sur l’île de la Palma, dans l’archipel espagnol des Canaries, ont emporté samedi 269 bâtiments de plus, portant le total d’immeubles sinistrés à 1.817, indique la chaîne publique RTVE, citant des données du système européen d’observation de la Terre Copernicus.

La Palma toujours paralysée, pas les autres îles

Aucune nouvelle évacuation n’a été annoncée, alors que plus de 7.000 personnes ont déjà été évacuées par précaution. Aucun blessé n’est à déplorer. Depuis samedi minuit, près de 40 secousses d’une intensité légère à moyenne ont été enregistrées, dont la plus puissante atteignait une force de 4,6 à une profondeur de 37 kilomètres. «Ces tremblements de terre indiquent que l’éruption se poursuit sans faiblir», selon Eduardo Suarez, expert auprès de l’institut national géographique.

Le volcan, situé sur la Cumbre Vieja et qui n’a pas encore de nom officiel, s’est réveillé le 19 septembre après un demi-siècle de sommeil. Depuis lors, les coulées de lave et nuages de cendres provoquent d’importants dégâts aux habitations, infrastructures et à l’agriculture.

L’aéroport de l’île était à nouveau opérationnel, selon l’exploitant Aena. Toutefois, le trafic aérien n’a pas encore repris en raison de la forte concentration de cendres dans l’air. Cela n’a néanmoins pas d’impact sur le trafic aérien des îles avoisinantes, Tenerife, Fuerteventura, Gran Canaria et Lanzarote.

Sur le même sujet
Plus d'actualité