Cinq personnes ont été tuées et deux autres blessées dans une attaque en Norvège

Cinq personnes ont été tuées et deux autres blessées dans une attaque à l'arc à flèche perpétrée à Kongsberg mercredi soir.

Cinq personnes ont été tuées et deux autres blessées dans une attaque en Norvège
©BELGAIMAGE

« Je peux malheureusement confirmer qu’il y a cinq personnes mortes et deux qui sont blessées », a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d’un point de presse. Les deux blessés ont été hospitalisés dans des unités de soins critiques mais, selon Øyvind Aas, rien n’indique que leur vie est en danger. L’un d’eux était un policier hors service qui se trouvait dans une boutique, l’un des multiples endroits où l’attaque s’est produite. Le suspect armé d’un arc et de flèches a été arrêté par la police.

La police avait indiqué peu avant ne pas exclure un acte terroriste, mais les motivations de l’attaque sont encore inconnues à ce stade. « Vu le déroulement des événements, il est naturel d’évaluer s’il s’agit d’une attaque terroriste », a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d’un point de presse. « L’homme arrêté n’a pas été entendu et il est trop tôt pour se prononcer sur ses mobiles »,  a poursuivi le policier précisant que les enquêteurs gardaient « toutes les possibilités ouvertes ». L’attaque s’est produite à plusieurs endroits dans le centre-ville de Kongsberg. La police n’a pas fourni de détails sur le suspect, sinon qu’il s’agit d’un homme qui a été emmené au commissariat de la ville voisine de Drammen.

Les services de renseignement intérieur (PST) ont été placés en alerte, a indiqué un porte-parole à l’AFP. « Ce ne sont pour l’instant que des conjectures », a déclaré le porte-parole, Martin Bernsen, interrogé sur l’éventualité d’une attaque terroriste. Aucun autre suspect n’est activement recherché. « Ces événements nous ébranlent », a déclaré la Première ministre Erna Solberg, dont c’est le dernier jour en fonction. Jeudi, elle cédera son poste au travailliste Jonas Gahr Støre, vainqueur des législatives du 13 septembre.

Plus d'actualité