Rentrée sportive, une addition (trop) salée: "l’affiliation à un club peut aller de 75€ à 850€"

Le mois de septembre arrive à grand pas. S’il signe la rentrée des classes, il s’accompagne également de la reprise des activités sportives chez les jeunes. Et l’addition est salée.

Club de sport chez les jeunes
© Belga Image

Dans une grande consultation ouverte auprès des jeunes de 16 à 30 ans, le Forum des jeunes s’est penché sur la question. Forte de près de 1123 participations, il en ressort plusieurs points importants.

" L’idée de cette étude était de laisser la parole aux jeunes sur le sujet du sport. On a essayé en les écoutant et avec leurs participations actives de dresser les principales difficultés auxquelles ils font face et de voir les solutions qu’ils voudraient voir mises en place pour y répondre. " nous explique Nayira Painblanc-Dupriez de chez Forums Jeunes.

De ce processus, il apparait que le lien entre sport et bien-être n’est plus à prouver. Pour 8 jeunes sur 10, la pratique sportive est essentielle pour la santé physique et mentale. Cependant, pour 70% d’entre eux, cette pratique a un coût souvent trop élevé.

En effet, en fonction du sport choisi, du club et du niveau pratique, l’affiliation à un club de sport peut aller de 75€ à 850€. Et ce n’est que les " frais d’entrée ". Il faut encore ajouter à cela le coût des équipements, des transports, tenues etc.

Au micro de la Première ce matin on apprend que l’inscription dans un club de foot à Etterbeek avoisine les 400€ " Il y a les frais d’affiliation, qui sont de 300€ et puis nous proposons un pack sportif avec tout le matériel -training, vareuses du club- pour 120€ ". Une somme importante qui s’ajoute aux autres frais ou à d’éventuel autre sport…

Outre l’aspect financier (qui reste cependant omniprésent) de nombreux jeunes soulignent également le manque d’infrastructures, l’inaccessibilité de nombreux endroits sportifs en mobilité douce mais aussi des discriminations socio-culturelles, liées au genre, à la sexualité, au handicap ou à l’origine sociale…

Vers un chèque sport universel

Il se trouve que pour adoucir la facture il existe le chèque sport. Il s’agit une aide octroyée par la Communauté française afin de favoriser la pratique sportive des enfants de 6 à 18 ans fragilisés socio-économiquement. Cette aide peut être utilisée pour l’affiliation à un club sportif, l’inscription à un stage, l’achat d’équipement par exemple.

En revanche, et c’est là que le bât belle selon le Forum des Jeunes, cette aide n’est pas disponible pour tous, ni de manière égale. Ainsi, à Woluwe-Saint-Lambert, le montant peut atteindre jusqu’à 175€ là où à Esneux, le chèque ne s’élève qu’à 20€ par enfant. Un grand écart qui ne passe pas.

Cette inégalité et le manque d’uniformisation dans l’octroi de cette aide sont pointés du doigt par l’étude du Forum des Jeunes. Ces derniers plaident donc pour un chèque sport universel, octroyé à tous les jeunes afin de faciliter l’accès au sport.

"Le coût des activités est, selon les jeunes, un véritable frein à la pratique sportive. Un soutien financier de la part des autorités publiques pour les clubs et les jeunes pourrait rendre le sport plus accessible en Fédération Wallonie-Bruxelles." peut-on lire dans l’Avis publié sur le site de Forum des Jeunes, disponible également en vidéo.

De plus, de nombreuses solutions sont suggérées afin de dynamiser la pratique du sport chez les jeunes comme favoriser la mobilité douce en fin de journée pour rendre les trajets plus simples, augmenter les subsides de club et d’associations sportive pour diversifier leurs offres etc.

A voir donc ce que le gouvernement mettra en place, au risque de rester sur le banc de touche.

Plus d'actualité