Les risques d’accidents restent élevés sur la route de l’école

C'est à 12 ou 16 ans que le risque d'être impliqué dans un accident sur le chemin de l'école est le plus important, selon une étude publiée mardi par l'institut Vias. Les garçons sont plus souvent concernés que les filles et la plupart des accidents ont lieu le mercredi vers midi, selon la même étude.

Les risques d’accidents restent élevés sur la route de l’école
Belga

Chaque jour, en Belgique, 13 enfants en moyenne sont impliqués dans un accident sur le chemin de l’école, écrit Vias. Ce risque augmente de 66% pour les adolescents de 12 et 16 ans, selon l’institut.

A 12 ans, la plupart des adolescents commencent à se rendre seuls à l’école, sans avoir acquis tous les réflexes pour faire face à une situation à risque. A 16 ans, le jeune se tourne dans certains cas vers d’autres moyens de transports, notamment le scooter, avance l’institut.

Le risque d’être impliqué dans un accident en se rendant ou en rentrant de l’école est près de 50% plus élevé pour un jeune garçon que pour une jeune fille, révèle encore Vias. Toutes tranches d’âges confondues, le risque est le plus élevé pour les garçons de 16 ans: 299 victimes pour 100.000 habitants.

Mercredi midi, moment le plus dangereux

Mercredi vers midi est le moment de la semaine le plus dangereux étant donné que tous les enfants sortent de l’école à peu près au même moment, note Vias.

L’étude révèle également des disparités régionales concernant les circonstances de ces accidents. A Bruxelles, ce sont surtout les jeunes piétons qui sont victimes d’un accident sur le chemin de l’école: 60%. En Wallonie, 36% des 3-18 ans victimes d’accident le sont en tant que passagers d’un véhicule et en Flandre, c’est principalement en tant que cyclistes: 51%.

Sur le même sujet
Plus d'actualité