Congé parental: le Danemark va encore plus loin

Le modèle danois était déjà pointé comme un exemple, avec 48 semaines de congé parental à répartir entre les deux parents selon une certaine règle qui vient de changer.

une maman en congé parental et son bébé
© Unsplash

Au Danemark, les parents ont désormais chacun droit à 11 semaines de congé payé après la naissance d’un enfant. S’ils le souhaitent, ils peuvent encore se partager 26 semaines de congé parental par la suite, rapporte mardi l’agence allemande DPA. Cette mesure vise à renforcer l’égalité hommes-femmes.

Jusqu’à présent, les parents danois avaient droit, ensemble, à 48 semaines de congé parental, dont 14 à prendre par la mère après la naissance de l’enfant et deux par le père. Cette règle a toutefois changé. Désormais, les deux parents auront chacun droit à 11 semaines de congé de naissance, au-delà desquelles ils pourront se partager 26 semaines restantes.

Cette nouvelle législation, entrée en vigueur ce mardi, avait été adoptée en mars par une large majorité au parlement. Elle fait suite à une directive européenne de 2019 qui invite tous les États membres à offrir au moins neuf semaines de congé payé à chaque parent. Les syndicats ont salué l’initiative comme étant un pas en avant vers de meilleures conditions pour les mères sur le marché de l’emploi. Le Danemark s’est inspiré des modèles islandais, suédois et norvégiens.

Et en Belgique?

En Belgique, à la naissance d’un enfant, une mère bénéficie d’un congé de maternité de 15 semaines, dont l’une doit être prise avant l’accouchement. Le père, ou le co-parent, dispose actuellement de 15 jours, un nombre qui doit cependant passer à 20 jours à partir du 1er janvier 2023. Les deux parents disposent ensuite de 16 semaines de congé parental, à prendre avant que leur enfant atteigne l’âge de 12 ans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité