Brésil: premières opérations sous Lula contre la déforestation de l'Amazonie

Les premières opérations sur le terrain pour lutter contre la déforestation en Amazonie brésilienne sous le gouvernement du nouveau président Luiz Inacio Lula da Silva ont débuté cette semaine, a-t-on appris vendredi auprès de l'agence publique environnementale Ibama.

Déforestation Amazonie
© Belga Image

"Le déploiement des équipes pour le début des opérations d'inspection a commencé le 16 janvier", a indiqué à l'AFP l'agence, sans cependant préciser où ces premières opérations avaient lieu. "L'objectif est de ne pas compromettre le succès de ces actions", s'est-elle justifiée.

A lire aussi: COP27: " Le Brésil est de retour " a lancé le futur chef d’état Lula

Lula, qui a entamé son troisième mandat à la tête du pays le 1er janvier, a promis de lutter pour une déforestation zéro d'ici 2030. Il compte bien inverser la tendance après quatre années de destruction massive sous la présidence de Jair Bolsonaro où la déforestation annuelle en Amazonie brésilienne avait bondi de 75,5% en dix ans.

A lire aussi: Elections au Brésil : le bilan écologique catastrophique de Jair Bolsonaro

Mercredi, dans un entretien à la chaîne GloboNews, Lula a dit vouloir créer une force de police fédérale "afin d'agir de manière plus forte" en faveur de la protection des forêts. Pour atteindre cet objectif, il a déclaré avoir également besoin des forces armées. Il a par ailleurs émis le souhait d'organiser une rencontre avec les dirigeants des Etats se partageant l'Amazonie (Équateur, Colombie, Pérou, Venezuela, Bolivie, Guyane française) afin de "discuter d'une politique continentale" de préservation de la forêt tropicale.

Tout juste investi, Lula a signé une série de décrets visant à renforcer la protection de l'Amazonie. Il a notamment réactivé le fonds de préservation de la forêt amazonienne, gelé depuis 2019 en raison de divergences sur leur destination entre la Norvège et l'Allemagne, principaux donateurs, et le gouvernement Bolsonaro. Les deux pays ont exprimé leur intention de l'abonder de nouveau.

A lire aussi: La forêt amazonienne brésilienne désormais émettrice nette de carbone

Sur le même sujet
Plus d'actualité