Réchauffement climatique : le géant pétrolier ExxonMobil disposait de données fiables depuis des décennies

Le groupe ExxonMobil, géant pétrolier, était au courant de l’ampleur du réchauffement climatique, et ce depuis la fin des années 1970.

Réchauffement climatique : ExxonMobil savait
ExxonMobil © Belga Image

Selon une étude publiée dans la revue Science, le géant pétrolier ExxonMobil était informé de l’ampleur du réchauffement climatique et de ses conséquences grâce à des modélisations réalisées par ses propres chercheurs depuis 1977. Pourtant, le géant pétrolier tenait un discours qui mettait en cause les connaissances scientifiques dans ce domaine.

Interrogée par Le Monde, la firme américaine s’est défendue de ces accusations : « Ceux qui disent qu’Exxon savait ont tort dans leurs conclusions », a réagi Todd Spitler, conseiller en relations médias chez ExxonMobil.

L’article est paru dans la revue scientifique Science le 12 janvier et a été rédigé par Geoffrey Supran et Naomi Oreskes, historiens des sciences à l’Université de Harvard, et Stefan Rahmstorf, spécialiste de la modélisation climatique à l’Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique (PIK), en Allemagne.

A lire aussi : Les 10 prochaines crises qui menacent l’humanité à court et long terme

Selon ce texte, les chercheurs d’ExxonMobil avaient prévu « avec précision » le réchauffement climatique et écarté la possibilité d’une prochaine période glaciaire, théorie qui a été maintes fois utilisée dans les discours de la firme auprès du grand public, précise Le Monde.  Pour affirmer cela, l'article s’est basé sur des documents révélés en 2015 par Inside Climate News.

Au total, 32 documents internes produits par des scientifiques d’ExxonMobil entre 1977 et 2022, ainsi que 72 publications qu’ils ont co-écrites entre 1982 et 2014, ont été analysés. Ces scientifiques prédisaient un réchauffement d’environ 0,2°C par décennie, ce qui correspond au rythme du réchauffement actuel.

Geoffrey Supran, qui a co-rédigé l’étude parue dans Science, estime que le groupe pétrolier connaissait suffisamment la problématique du réchauffement climatique pour alerter le public, et prendre des mesures afin de le limiter. Pourtant, les dirigeants déclaraient que les « principaux facteurs du changement climatique » étaient « incertains ».

A lire aussi : Climat : 3 mythes sur le changement climatique

Sur le même sujet
Plus d'actualité