COP27: " On déroule le tapis rouge aux entreprises fossiles "

La présence de dirigeants de grands groupes pétroliers et gaziers à la COP27, jusqu'au sein de certaines délégations nationales, est dénoncée par plusieurs ONG présentes à Charm el-Cheikh qui trouvent cette situation "choquante".

COP27:
Reuters

" On estime qu’il y a 636 délégués qui représentent l’industrie gazière et pétrolière ici à la COP, c’est plus que l’ensemble des délégués des pays les plus vulnérables aux changements climatiques ", dénonce Carine Thibaut, porte-parole de Greenpeace Belgique. " On a l’impression qu’on déroule le tapis rouge aux entreprises fossiles ".

Selon l’ONG, ces entreprises se présentent " plus vertes qu’elles ne le sont en réalité " car " dans leur business model, on voit qu’un quart maximum de leurs investissements est consacré au renouvelable " et qu’elles continuent par ailleurs d’investir massivement dans les énergies fossiles.

En outre, " on sent bien qu’il y a une présence importante de ces lobbys ici à la COP27 pour essayer de négocier avec les pays africains des nouveaux contrats, spécifiquement sur le gaz, pour pouvoir extraire des énergies fossiles sur le territoire africain et les exporter vers l’Europe et ainsi répondre en partie à la crise énergétique ", poursuit Carine Thibaut, pour qui ce sont là " malheureusement de mauvais choix à moyen et long terme ".

636 représentants de l’industrie gazière et pétrolière

Pour l’ONG de défense de l’environnement, la présence du lobby gazier et pétrolier au cœur même des délégations " montre que ces entreprises ont peur que des décisions de la COP fassent avancer la sortie des énergies fossiles. "

La question énergétique est doublement présente à la COP27. La guerre en Ukraine a entraîné d’une part une crise de l’énergie en Europe, poussant certains pays, comme l’Allemagne, à relancer des centrales à charbon. D’autre part, les négociations en cours à Charm el-Cheikh portent notamment sur la question des énergies fossiles.

A Glasgow, pour la première fois, la décision finale de la COP26 appelait à une réduction de l’utilisation du charbon mais certains pays estiment que cela ne va pas assez loin et poussent à la COP27 pour une sortie de toutes les énergies fossiles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité