COP27: la Belgique veut donner un coup de fouet au développement de l’hydrogène vert

La Belgique a lancé, en marge de la COP27, un forum mondial pour l'hydrogène vert. Notre pays entend ainsi de positionner comme porte d'entrée en Europe pour l'hydrogène vert, tout en s'assurant du respect des droits de l'homme et de standards internationaux.

Tinne Van der Straeten à Bruxelles
La ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten, à Bruxelles le 30 août 2022 ©BelgaImage

Le gouvernement fédéral a fait de l’hydrogène vert, c’est-à-dire produit à partir d’énergies renouvelables, l’un des piliers de sa politique énergétique. L’ambition est de faire de la Belgique un hub important sur le Vieux-Continent dans ce domaine. La mise en place du " Global Green Hydrogen Forum " s’inscrit dans ce cadre.

Ce forum doit notamment veiller à ce que les mêmes standards internationaux soient utilisés et à éviter le " greenwashing ". La plateforme a été conçue pour faciliter le déploiement à grande échelle de l’hydrogène renouvelable afin de favoriser la décarbonation des industries locales, d’accélérer " la transition juste " et de libérer le potentiel environnemental et socio-économique de l’économie mondiale de l’hydrogène. Elle doit en outre identifier les meilleurs instruments permettant le commerce transfrontalier de l’hydrogène renouvelable.

Selon la ministre Van der Straeten, ce forum mondial sur l’hydrogène renouvelable peut fonctionner au bénéfice tant des pays développés que des pays en développement et de leurs populations locales. La Belgique, en tant que pays importateur, met l’accent sur le respect des droits de l’homme, des droits des femmes, sur l’accès à l’eau et à l’énergie ainsi que sur un travail décent et des salaires corrects. Transition verte et progrès sociaux peuvent ainsi avancer de concert. " Les droits climatiques n’existent pas sans droits sociaux ", estime la ministre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité