"Faites partie de la solution" : De Croo s’adresse aux jeunes contre le réchauffement climatique

À l'occasion de la COP27, le Premier ministre Alexander De Croo a lancé un appel aux jeunes pour lutter contre le changement climatique.

Alexander De Croo
© BelgaImage

Alexander De Croo a appelé la jeune génération, à l’occasion du sommet des chefs d’État et de gouvernement à la COP27, à Charm el-Cheikh, " à faire partie de la solution " dans la lutte contre le réchauffement climatique, alors que les actions d’activistes du climat se multiplient à travers l’Europe, visant des bâtiments ou des œuvres d’art emblématiques. Le Premier ministre belge estime que la seule façon d’avancer " n’est pas de se lancer de la peinture les uns sur les autres " mais de tendre la main l’un vers l’autre.

Dans son discours, mardi après-midi, prononcé après celui du Secrétaire d’État du Saint-Siège et avant celui du Premier ministre des Iles Cook, M. De Croo s’est notamment adressé aux jeunes: " faites partie de la solution avec nous. Nous avons besoin de vous. Allez étudier les sciences et surtout: construisez des coalitions, bâtissez des partenariats. Mettez-vous en contact avec des gens ayant des idées différentes, car c’est là ce moment-là que le vrai changement se produit ", a suggéré le Premier ministre belge.

À lire aussi : COP27 : ce genre de sommet “vert” est-il devenu le greenwashing ultime ?

Alexander de Croo a rencontré lundi, à la COP27, des jeunes militants belges " qui savent qu’ils doivent regarder au-delà des slogans ", a-t-il expliqué. Des jeunes gens qui comprennent que le gouvernement ne peut pas agir seul. " Que le progrès n’est pas imposé de haut en bas mais co-créé entre partenaires. Entre les gouvernements et le secteur privé. Entre les entreprises et la société civile. "

D’ailleurs, la Belgique est venue à cette COP " avec une importante délégation du secteur privé " car des entreprises " mettent des grandes solutions sur la table ", en matière d’éolien en mer, d’énergie verte, " pour nous protéger contre la hausse du niveau des mers " et même " pour refaire du désert le plus sec une oasis ", a poursuivi le Premier ministre, saluant des technologies en matière de climat " plus prometteuses que jamais ".

" Nous ferons plus "

Selon M. De Croo, le combat contre le changement climatique est " une lutte pour notre survie mais aussi pour la sauvegarde de la cohésion sociale ". " La dernière chose dont nous avons besoin dans la lutte contre le changement climatique est davantage de polarisation" , a-t-il dit, jugeant nécessaire de se montrer ambitieux mais aussi " de garder tout le monde à bord " alors que les conséquences des changements climatiques et les politiques pour y faire face touchent davantage certaines catégories de la population, comme les agriculteurs, les locataires d’appartement peu isolés ou les petites entreprises familiales.

Face aux extrêmes, les uns niant le réchauffement climatique d’origine humaine " et qui se mettent la tête dans le sable" , et les autres qui s’en prennent à des bâtiments et à des œuvres d’art, Alexander De Croo l’assure, sans toutefois s’avancer sur de nouvelles ambitions chiffrées: " nous ferons plus. Plus d’investissements pour le climat, ce qui signifie plus de financement international ". Il a toujours et facile de détruire. Construire et chérir est beaucoup plus difficile ", a conclu le Premier ministre belge, citant feu la Reine Elizabeth II.

Sur le même sujet
Plus d'actualité