Le roi Charles III interdit de se rendre à la COP27 en Egypte où il souhaitait prendre la parole

Le roi Charles III vient de se faire recaler par la Première ministre britannique alors qu'il souhaitait intervenir lors de la COP 27 organisée en Egypte.

Charles III
©Belgaimage

Le roi Charles III ne se rendra pas à la COP27 prévue en novembre en Egypte, après que la Première ministre se fut opposée à sa participation, a rapporté samedi soir le Sunday Times.

Le nouveau monarque du Royaume-Uni, fervent environnementaliste, qui vient de succéder à sa mère Elizabeth II, avait l’intention de tenir un discours lors de ce sommet pour le climat (6-18 novembre), selon l’hebdomadaire britannique. Mais ce projet a été contrecarré par Liz Truss, qui s’y est opposée lors d’une audience personnelle avec le roi au Palais de Buckingham en septembre.

Un décision controversée 

Ces informations arrivent à un moment délicat pour la Première ministre, en poste depuis moins d’un mois et déjà dans la tourmente après des annonces budgétaires qui ont viré au fiasco financier. Certains craignent que Mme Truss fasse marche arrière sur les engagements du pays en matière de changement climatique. La présentation la semaine dernière d’un projet de loi visant à modifier ou à supprimer d’ici fin 2023 des centaines de lois de protection de l’environnement héritées de l’Union européenne a agi comme la goutte faisant déborder le vase auprès des défenseurs de l’environnement.

Et son cabinet compte plusieurs ministres sceptiques vis-à-vis de la neutralité carbone d’ici 2050 comme le prescrit l’accord de Paris. Selon le Sunday Times, la Première ministre ne participera pas à la COP27 à Charm el-Cheikh. La COP26  s’était tenue en 2021 à Glasgow, en Ecosse. Elizabeth II, le futur roi Charles III et son fils William étaient alors présents. Une source royale a indiqué au journal qu’il n’y avait " pas de mystère que le roi était invité " à la COP27. Mais " il a dû réfléchir très sérieusement aux étapes à franchir pour sa première tournée à l’étranger " et le sommet pour le climat n’en fera pas partie. Au Royaume-uni, toutes les visites officielles à l’étranger des membres de la famille royale sont effectuées conformément aux conseils du gouvernement.

Sur le même sujet
Plus d'actualité