Milliardaire, le patron de Patagonia cède son entreprise et sa fortune au profit de l’environnement

Désormais, tous les bénéfices excédentaires de l'entreprise Patagonia serviront à préserver la planète et la biodiversité.

Milliardaire, le patron de Patagonia cède son entreprise et sa fortune au profit de l’environnement
Yvon Chouinard, fondateur et ex-propriétaire de Patagonia. (@Belga Image)

Il est rare de voir des entreprises à succès prendre des initiatives en faveur de la sauvegarde de la planète qui ne soient pas que des coups marketing, voire carrément du vent.

La marque de vêtement de sport outdoor Patagonia a toujours été engagée pour l’écologie en proposant des articles de qualité respectant autant que possible l’environnement depuis 1972. Aujourd’hui, la société compte 3650 employés et est évaluée à une valeur d’environ 3 milliards.

Mais son fondateur, Yvon Chouinard, 83 ans, vient de passer un cap que peu d’hommes d’affaires dans sa position n’oseraient ne serait-ce qu’imaginer. Il vient de céder toutes les parts de l’entreprise appartenant à sa famille et lui à deux organismes: un trust et une organisation sans but lucratif. Il a expliqué son choix dans une lettre publiée sur le site de la marque.

Le trust détiendra 2% de l’entreprise et toutes les actions à droite de vote. C’est donc cette structure qui aura un pouvoir décisionnaire sur l’entreprise, "comme la composition du conseil d’administration ou les modifications de notre charte d’entreprise". Sa vocation est donc de veiller à ce que Patagonia préserve ses valeurs et objectifs. Un représentant de ce trust siègera donc au Conseil d’Administration.

Le reste, 98% de l’entreprise et toutes les actions sans droit de vote reviennent à l’autre structure, comparable à une ASBL. Tous les bénéfices excédentaires de Patagonia, ceux qui ne servent pas à investir ou assurer à ce que l’entreprise fonctionne correctement, sera reversé à cette organisation, qui luttera contre le réchauffement climatique et pour la protection de la nature et de la biodiversité. La marque lui a déjà versé 50 millions de dollars et espère pouvoir lui en verser 100 de plus cette année.

Grâce à ce système, la marque Patagonia va continuer de fonctionner comme avant, en gardant son CEO et ses employés, mais tout l’argent qui serait revenu à la famille Chouinard, servira donc à préserver la planète. "Espérons que cela influence une nouvelle forme de capitalisme qui ne finit pas avec peu de gens riches et plein de gens pauvres. Nous allons céder le plus d’argent possible aux gens qui travaillent à sauver la planète", a-t-il expliqué au New York Times.

" Les bons choix "

Il ne faut pas y avoir ici un coup de communication déguisant un intéressant stratagème fiscal, que du contraire. La transmission des actions à ces deux organismes, un plan sur lequel la société et ses avocats ont travaillé depuis la mi-2020, va couter 17,5 millions en taxes à la famille Chouinard.

Vu le succès de la marque, Yvon Chouinard aura tout à fait pu vendre la société pour plusieurs milliards ou la faire entrer en bourse plutôt que la céder via ce système inédit, mais ça n’aurait pas correspondu à ses valeurs. "Je ne savais pas quoi faire de la société parce que je n’ai jamais voulu en avoir une", a ajouté l’ancien grimpeur et alpiniste. "Je ne voulais pas être un homme d’affaires. Désormais, je pourrais mourir demain et l’entreprise continuera de faire les bons choix pour les 50 prochaines années, même si je ne suis plus là."

Sur le même sujet
Plus d'actualité