Sécheresse en Europe: "La pire depuis au moins 500 ans"

Dans son dernier rapport, « Drought In Europe, August 2022 », la commission européenne s’est penchée sur la sécheresse qui frappe le Vieux Continent. Selon les experts, la situation actuelle est la pire depuis 500 ans.

Sécheresse Europe
Un champ de mais, complètement dévasté par la sécheresse dans la région de Lyon © Belga Image

Cet été, on a eu chaud. Très chaud. Peut-être même trop chaud. Les incendies de forêts ont ravagé l’Europe. On compte, à la mi-août plus de 270 000 hectares de forêt brulés en Espagne, 86 000 au Portugal et plus de 60 000 en France où les incendies en Gironde ont été particulièrement voraces.

Et alors que nous battions tous les records de chaleur, les experts se penchaient sur cette sécheresse : " Les dernières données concernant les cultures souligne que les conditions météorologiques exceptionnellement chaudes et sèches dans de grandes parties de l’Europe continuent de réduire considérablement les perspectives de rendement. Le temps devrait rester plus chaud et plus sec que d’habitude dans la région de la Méditerranée occidentale jusqu’en novembre. La sécheresse actuelle semble être la pire depuis au moins 500 ans." , avertissait le porte-parole de la Commission européenne Johannes Bahrke dans les pages d’Euronews

Un sécheresse historique

Dans son rapport qui vient de sortir, " Drought in Europe – August 2022 ", la commission européenne alerte sur la situation. La sécheresse qui touche le continent est l’une des pire depuis 500 ans.

Concrètement, on estime que 47% du territoire de l’UE est en état d’avertissement de sécheresse. Le manque de précipitation a rendu l’humidité des sols déficitaires. Mais pour environ 17% du territoire, ce manque d’eau est tel que la végétation ainsi que les cultures sont menacées. Pour ces régions, l’état d’alerte a été émis.

Ainsi, c’est près de 64% du territoire de l’Union Européenne qui fait face à cete sécheresse sans précédent.  Mariya Gabriel, commissaire chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, a déclaré à ce propos :

"La combinaison d’une grave sécheresse et de vagues de chaleur exerce une pression sans précédent sur les niveaux d’eau dans l’ensemble de l’UE. Nous constatons actuellement un impact important sur les cultures et des incendies sensiblement plus importants que la moyenne. Le changement climatique est indubitablement plus perceptible chaque année ".

Une situation lourde de conséquences

Et cette sécheresse aigue qui frappe l’ensemble du territoire européen charrie avec elle son paquet de conséquences. Au niveau de l’agriculture déjà. On estime que les rendements des cultures d’été (maïs, soja et tournesol) ont baissé respectivement de 16 à 12% par rapport à la moyenne de ces 5 dernières années.

Ensuite, le manque d’eau et de précipitation concernent la quasi-totalité des cours d’eau européens. Les asséchant en partie, ou ralentissant considérablement leur flux, cela a fortement impacté les secteurs de l’énergie où la production hydroélectrique s’est écroulée. Les systèmes de refroidissements dans certaines centrales ont aussi été impacté et le transport fluvial s’est vu sensiblement ralenti.

Et puis la sécheresse a également touché la pèche et la population de poisson. On apprend sur Euronews qu’il y a quelques jours, plus de dix tonnes de poissons ont été retrouvés morts asphyxiés dans un étang dans la Loire.

Mais il semblerait que la situation ne soit pas prête de s’améliorer. Car même si un retour à des conditions normales semble se profiler, cela ne serait pas suffisant pour pouvoir absorber ce manque d’eau et inverser la tendance…

Sur le même sujet
Plus d'actualité