Les tortues de mer bientôt en voie d’extinction ?

Si on les savait menacée par la pollution des océans et l’activité humaine, c’est un tout autre problème qui plane sur l’espèce. En cause ? Le réchauffement climatique…

L'espèce des tortues menacée
Les tortues marines risquent de disparaitre © Belga Image

Dans une dépêche de l’agence de presse Reuters, reprise par CNN, on apprend que 99% des bébés tortues sont des femelles. Et les vagues de chaleurs successives n’y sont pas étrangères. Les associations tirent sur la sonnette d’alarme.

Il se trouve que le sexe d’une tortue n’est pas déterminé au moment de la fécondation mais bien par la température de l’environnement dans lequel l’œuf se développera. Ainsi, selon les observations de l’Agence Américaine d’Observation Océanique et Atmosphérique, si la température de l’environnement est inférieure à 27,7 degrés Celsius, alors l’œuf produira un specimen de tortue mâle. Et si la température est supérieure à 31 degrés Celsius, il s’agira d’une femelle.

Et une fois encore, vous l’aurez deviné, le réchauffement climatique vient mettre son grain de sel dans l’histoire.

Une succession de mois trop chauds

En Floride, le constat est sans appel, depuis 4 ans, pas un seul mâle n’a éclos sur les plages de l’état. " Les 4 derniers étés ont été les plus chaud jamais enregistrés " s’inquiète Bette Zirkelbach, directrice du Turtle Hospital, un centre de protection de l’espèce. " Les scientifiques qui étudient l’espèce et monitorent nos plages n’ont pas trouvé un seul specimen mâle au cours de ces 4 dernières années… "

Et la tendance se confirme en Australie qui fait face au même constat et où là aussi " 99% des bébés tortues marines sont femelles. " Pour les spécialistes, le réchauffement de la planète (largement induit par l’activité humaine) est tellement rapide que les espèces animales n’ont pas le temps de s’adapter.

Un risque pour l’espèce toute entière

Si le problème peut paraitre anodin, ou faire sourire, il met en péril une espèce entière et tout un écosystème. Le manque de mâle induit forcément une complication dans la reproduction de l’espèce – déjà largement menacée. En effet, selon WWF, 6 des 7 espèces sont vulnérables ou menacées. Elles sont considérées comme espèces prioritaires et sont classées à l’Annexe 1 de la CITES.

Et sans mâle, l’espèce pourrait s’éteindre.  "Sans diversité génétique, vous allez assister à une baisse cruciale du nombre de tortues au fil des années", alerte Melissa Rosales Rodriguez, de la clinique pour tortues du zoo de Miami. "Nous n’avons pas le ratio mâles-femelles nécessaire pour réussir à reproduire l’espèce", ajoute-t-elle.

Déjà menacée par la pèche, la montée des océans qui inondent ses principaux site de ponte, le braconnage, et les maladies, la tortue marine, qui a pourtant connu les dinosaures et peuple nos océans depuis plus de 150 millions d’années, pourrait connaitre ses dernières années…

Sur le même sujet
Plus d'actualité