La sécheresse vue du ciel en Belgique et en Europe

En comparant 2021 et 2022, le manque de précipitations cette année apparaît même depuis l'espace. Une différence frappante mais quand même à relativiser.

La Belgique le 7 août 2022
Image satellite de la Belgique le 7 août 2022 @BelgaImage

Alors qu’une nouvelle semaine torride s’annonce, la sécheresse en Belgique et en Europe devrait empirer dans les prochains jours. Mais déjà maintenant, elle se voit clairement depuis le ciel. En attestent les images prises par la Nasa via son satellite Terra. En comparant avec l’année précédente, la différence est manifeste. Cela dit, il faut ajouter quelques précisions pour éviter les malentendus d’interprétation.

Du vert au jaune

Prenons pour commencer le cas spécifique de la Belgique. Avec l’image satellite ci-dessous (dont vous pouvez faire défiler le curseur), on a sur le droite la situation il y a un an, et plus précisément le 14 août 2021. À gauche, la même carte mais prise ce dimanche 7 août 2022. L’écart entre les couleurs d’hier et d’aujourd’hui saute aux yeux, avec une Belgique beaucoup plus verte l’année passée.

La même chose peut être répétée pour les autres pays européens. En atteste le cas de la France entre le 22 juillet 2021 et le 24 juillet 2022. Encore une fois, que l’on regarde aux quatre coins de l’Hexagone, la différence apparaît directement.

Sécheresse extrême ou pas?

Pour autant, est-ce que cela veut dire que la sécheresse est particulièrement exceptionnelle cette année? À vrai dire, cela dépend des cas. En Belgique, pour l’instant, l’Institut royal météorologique ne classe presque aucune zone du pays dans la catégorie "extrêmement sèche". Au cours des 10 jours à venir, cela devrait sensiblement changer, avec plusieurs régions qui devraient tomber dans cette classe, notamment dans les Ardennes, en Flandre-Occidentale et dans des aires plus réduites (Charleroi, sud de Mons, Termonde).

Indice de sécheresse en Belgique

Indice de sécheresse en Belgique pour début août 2022 @IRM

Au niveau national, l’IRM classe pour l’instant la Belgique dans la catégorie "sèche" au vu de la faiblesse des précipitations ces 90 derniers jours par rapport à la moyenne des pluies de 1991 à 2020. On est pour l’instant loin du record de sécheresse de 1976. Cette année-là, la Belgique était en "sécheresse extrême" pendant la totalité des trois mois estivaux. Puis il faut rappeler que 2021 était l’année la plus humide relevée entre 1970 et 2021. En août 2021, le pays était même dans la catégorie "extrêmement humide". Pas étonnant donc que l’image satellite de la Nasa soit si verte pour l’année dernière. Petite précision toutefois: l’IRM pourrait déclarer d’ici 10 jours que la Belgique sera dans une situation "très sèche", tout en se rapprochant dangereusement d’une situation "extrêmement sèche", ce qui serait pour le coup beaucoup plus préoccupant.

Au niveau européen, selon la carte d’indice de sécheresse établie au niveau européen, de très nombreuses régions apparaissent en orange, c’est-à-dire avec un niveau d’"avertissement". Dans certains cas, cela peut tendre au rouge, autrement dit avec une "alerte" (ce qui représente le niveau de vigilence le plus élevé). Certaines parties du continent sont particulièrement touchées. En France, le Poitou-Charentes est particulièrement concerné, ainsi que certaines zones du sud du pays. En Italie, toute la vallée du Pô est concernée, tout comme la région de Rome. Dans la péninsule ibérique, la partie ouest est frappée de plein fouet, c’est-à-dire surtout au Portugal. Plus frappant encore: l’est de la Hongrie et les zones frontalières en Roumanie et Serbie. Là-bas, la situation est véritablement critique. Idem dans le nord-ouest de la Roumanie. Enfin, beaucoup plus proche de nous, la sécheresse frappe aussi un pays plus nordique: l’Allemagne. Certaines parties du centre du pays sont en alerte rouge.

En bref, oui, la sécheresse est assez préoccupante cette année en Europe. Les zones qui y échappent sont relativement réduites et sont assez faciles à dénombrer. De façon assez surprenante, l’arc méditerranéen espagnol est assez épargné, tout comme une bonne partie du sud de l’Italie, l’Autriche, la Tchéquie, la Grèce, la Bulgarie, la Macédoine du Nord et la grande partie de la Turquie. En France, le massif central est plutôt bien préservé. Pour le reste, il faut se rendre dans le Nord de l’Europe… avec quand même de grosses exceptions (Angleterre, Estonie et une bonne partie du sud de la Scandinavie).

Sécheresse en Europe en juillet 2022

Carte de la sécheresse en Europe pour la fin juillet 2022 (Combined Drought Indicator) @European Drought Observatory

Sur le même sujet
Plus d'actualité