" Jour du dépassement ": pour Adélaïde Charlier, " les solutions existent "

La militante pour le climat Adélaïde Charlier a réagi jeudi auprès de Belga à la suite de l'annonce de la date du "jour de dépassement de la Terre" annoncée le 28 juillet par l'ONG WWF-Belgique. Son constat se veut alarmiste mais orienté vers des solutions pour l'avenir.

jour_du_depassement

Nous sommes le 28 juillet et nous avons déjà consommé l’ensemble des ressources de la Terre. Le " Jour du dépassement " arrive chaque année plus tôt. La représentante du mouvement " Youth for Climate " souligne que cette annonce confirmait des réalités connues. " Cette date n’a rien d’étonnant bien qu’elle soit triste à entendre. Elle correspond aux rapports scientifiques partagés depuis de nombreuses années. "

Les responsabilités de cette situation sont dans l’ensemble de la société mais en particulier chez les pouvoirs politiques et privés selon l’activiste. " Les solutions existent mais on ressent chez eux un manque de volonté à suivre les objectifs pour éviter le scénario catastrophe. Il y a aussi un manque de cohérence dans les décisions. "

" Systèmes alternatifs "

Face à l’inefficacité des mesures prises dans le cadre actuel, la Namuroise invite les autorités à revoir le système capitaliste dans sa globalité. " Après 50 années sans résultats efficaces, il faut maintenant revoir quels sont les buts que nous poursuivons et essayer des systèmes alternatifs. Cette date montre que le réchauffement climatique n’est pas un problème isolé mais que beaucoup de limites planétaires sont concernées. "

La militante de 21 ans donne des pistes pour les citoyens qui voudraient lutter pour le climat. " Les citoyens doivent utiliser les outils de la démocratie qui sont à leur disposition et même viser à en créer de nouveaux. Chacun peut prendre ses responsabilités dans son quotidien et changer sa manière de vivre. La communication est aussi importante pour questionner les choix et faire évoluer les comportements de notre entourage. "

Les jeunes qui, comme Adélaïde Charlier, sont prêts à agir peuvent rejoindre la nouvelle coalition d’activistes nommée Code Rouge dont des actions sont prévues dès le mois octobre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité