"Reine de la pollution": le dernier caprice de Kylie Jenner fait scandale

Kylie Jenner a été vivement critiquée pour avoir utilisé son jet privé afin d'effectuer un trajet de seulement 65 kilomètres.

Kylie Jenner
© BelgaImage

Nous étions déjà habitués aux différentes frasques, lubies, élucubrations et autres caprices des stars et influenceurs. Force est de constater qu’ils ne jouaient pas dans la même cour que Kylie Jenner. La plus jeune – milliardaire – fille du clan Kardashian a repoussé les limites de l’audace ou du " je-m’en-foutisme " en fonction de votre point de vue. Il y a quelques jours, elle a publié sur Instagram un cliché de son couple entouré par deux jets-privés sur le tarmac d’un aéroport avec comme mention " You wanna take mine or yours ? ". Traduisez " Tu veux prendre le mien ou le tien ? " en faisant référence aux deux avions. Un buzz a pratiquement 9 millions de likes qui interroge.

kylie jenner

© Kylie Jenner/Instagram

Un tollé médiatique

Les forets brûlent, la terre tremble et des pays subissent des inondations à répétitions mais Kylie Jenner a besoin de prendre son jet-privé pour réaliser un trajet de 65 km – oui vous avez bien lu – afin de se rendre à un rendez-vous. Un trajet de 17 minutes, alors qu’elle en aurait pris seulement 50 en voiture. Un énième caprice de stars qui ravive le débat du " eat rich ". Un slogan associé à une répartition des richesses toujours plus inégales et aux délires des plus fortunés à l’heure où la planète se meurt. Une publication Insta vue comme un dédain complet de l’état de la planète et qui a immédiatement fait réagir les internautes. " Kylie Jenner et Travis Scott qui prennent deux jets-privés pour faire le même trajet mais oublions pas de supprimer nos mails et prendre des pailles en carton " commente l’un d’entre eux. Un mode de vie de riches à l’heure où la flambée de prix oblige des millions de personnes à se serrer la ceinture. " Cet étalage de richesse est à peine croyable alors que certains arrivent à peine à joindre les deux bouts " pouvait-on lire aussi sous la publication. Pour son geste totalement déconnecté de la réalité, la star s’est vue désignée de " reine de la pollution " ou de " criminelle climatique ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité