Les images effroyables des feux de forêt en Gironde

Plus de 10.500 hectares de végétation sont déjà partis en fumée depuis mardi et plus de 14.000 personnes évacuées face à l'avance des incendies en Gironde.

Les deux feux de forêt qui font rage depuis mardi en Gironde ne sont toujours pas fixés et ont détruit au total 10.500 hectares de végétation, selon un dernier bilan de la préfecture publié dimanche.

Dans la nuit, " plusieurs reprises de feu ont menacé les campings de la dune du Pilat, qui ont dû être évacués de leurs gardiens ", écrit-elle sur Twitter. Dans la nuit de mardi à mercredi, les 6.000 personnes logeant dans cinq campings de cette zone très touristique avaient été évacués par précaution.
Sur ce secteur de la Teste-de-Buch, où le feu a peu progressé dans la nuit – passant de 3.200 à 3.400 hectares partis en fumée – " la nuit a été compliquée ", relate à l’AFP le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse. " La stratégie a été de protéger les campings, ce qu’on a réussi à faire ", explique le porte-parole des pompiers qui décrit des " équipes fatiguées ".

Le président du Sénat Gérard Larcher s’est rendu à leur rencontre dimanche matin au poste de commandement opérationnel de la Teste-de-Buch, avant d’aller à Landiras. Sur cet autre front, le feu a également moins progressé que la nuit dernière, passant de 7.000 à 7.100 hectares brûlés, grâce à une " stratégie efficace " via " l’allumage de feux tactiques et la création de pare-feux ", ajoute le porte-parole des pompiers.

Au total, ce sont plus de 14.000 habitants et vacanciers qui ont dû plier bagages en urgence depuis mardi. Sept centres d’hébergement d’urgence et une cellule d’urgence médico-psychologique ont été ouverts pour soutenir les sinistrés.

Sur l’ensemble des deux fronts, 1.200 soldats du feu sont mobilisés, appuyés par des bombardiers d’eau (3 Canadair et 2 Dash). " Beaucoup de renforts arrivent de la France entière ", précise M. Mendousse. Quatre pompiers ont été légèrement blessés, un camion s’est renversé et un autre a brûlé, a indiqué samedi soir la préfecture.

Jeudi, la vigilance " feux de forêt " était montée d’un cran en Gironde passant en rouge (échelle 4/5), comme dans les Landes vendredi. Ces feux, qui n’ont pas fait de victime, se sont déclenchés au début de la vague de chaleur qui touche la France où les maximales resteront très élevées jusqu’en début de semaine prochaine, avec des valeurs entre 35°C et 40°C, et 41 degrés localement dans le Sud-Ouest, selon Météo France.

Sur le même sujet
Plus d'actualité