?> Le changement climatique synthétisé en quelques graphiques très parlants
Search Menu

Le changement climatique synthétisé en quelques graphiques très parlants

Créés pour la journée #ShowYourStripes, ces graphiques tout simples permettent de voir à quel point le climat a vite évolué, en Belgique et dans le monde.

Le changement climatique en Belgique depuis 1901

Le changement climatique en Belgique depuis 1901 @#ShowYourStripes.info / Université de Reading

Ce 21 juin, c’est la journée "Show Your Stripes" (Montrez vos rayures), une initiative notamment soutenue par l’ONU. Rien à voir ici avec une marinière ou un code-barres. Il s’agit des rayures de graphiques créés entre autres grâce à Ed Hawkins, climatologue à l’Université de Reading. L’idée: montrer le changement climatique à travers ces "bandes de réchauffement" qui montrent en un coup d’œil l’évolution du climat depuis le début de l’ère industrielle. Le logiciel mis au point à Reading permet ainsi de sélectionner son pays et de voir comment se manifeste ce changement chez soi. Une fonctionnalité qui montre donc ce qu’il en est en Belgique.

Une évolution qui s’accélère

De 1901 à 2021, cette image montre à quel point le changement climatique s’est emballé ces dernières années. Encore vers 1960, les températures pouvaient atteindre des moyennes vraiment basses, même comparé au tout début du XXe siècle. Puis dès les années 1990, le rouge s’impose. Les toutes dernières barres sont même très rougeâtres, avec parfois une couleur extrêmement foncée. Même l’année 2021, marquée par un printemps et un été particulièrement mauvais en Belgique, n’apparaît pas en bleu. Atteindre des moyennes de température qui étaient encore normales il y a 50 ans semble désormais presque impossible, sauf dans de très rares cas.

@#ShowYourStripes.info / Université de Reading

Le deuxième graphique représente la même chose, à savoir le réchauffement en Belgique, mais sous une forme différente. On voit ici le changement de température par rapport à un point de référence: la moyenne thermique entre 1971 et 2000. L’accélération récente de l’évolution du climat y est encore plus frappante. Quasiment toutes les années du XXIe siècle sont au-dessus de ce point zéro.

@#ShowYourStripes.info / Université de Reading

Une Terre rouge (et ce n’est pas fini)

Outre ces illustrations par pays, Ed Hawkins a représenté le changement climatique de 1850 à 2100 de la même façon, à savoir avec ses fameuses rayures. Pour cela, il a retenu les cinq scénarios retenus par les experts du GIEC, les SSP (trajectoires socio-économiques partagées). Celle tout en haut est le SSP5-8.5, avec une augmentation de 4,4°C d’ici 2081-2100 et un triplement des émissions de CO2 d’ici 2075. Suivent en descendant le SSP3-7.0 (+3,6°C et deux fois plus de CO2 d’ici 2100), le SSP2-4.5 (+2,7°C, avec des émissions de CO2 constantes jusqu’en 2050 puis neutralité en 2100), le SSP1-2.6 (+1,8°, ave une neutralité carbone vers 2075), et le SSP1-1.9 (+1,4°C et neutralité carbone en 2050). Comme le précise Ed Hawkins sur Twitter, le monde se dirige pour l’instant plutôt vers le scénario médian. La planète risque donc de basculer tôt ou tard dans un rouge très écarlate. L’hypothèse optimiste, où cette couleur n’est pas présente, n’est pour l’heure pas atteignable au vu des efforts actuels.

Le #ShowYourStripes peut également se représenter sur une carte du monde. On s’aperçoit alors que tous les pays ne sont pas touchés de la même façon par le changement climatique.

Enfin, le graphique de base peut aussi être élargi sur une période de 2.000 ans. Le changement climatique de ces dernières années apparaît tout aussi clairement, aucune période ne rivalisant avec celle actuelle. La brutalité du changement ressort d’autant plus qu’un curseur montre quand a été inventée la machine à vapeur, une des premières étapes de la révolution industrielle. Quelques décennies après, la hausse des température commence pour ensuite galoper à une allure inédite.