Quel est ce nouveau " Fonds pour la nature d’ici " de WWF?

WWF-Belgique et Be Planet créent le "Fonds pour la nature d'ici" pour soutenir les initiatives à petite échelle qui ont un impact positif sur la protection de la nature en Belgique.

nature en belgique
© Unsplash

Planter une forêt comestible ici, des haies sauvages là, aménager une mare voire une spirale à insectes où herbes aromatiques et nectarifères côtoient coccinelles et lézards… Autant d’initiatives à portée de main (verte) des citoyens que le WWF-Belgique et la fondation Be Planet entendent encourager grâce à la création du " Fonds pour la nature d’ici ". Au total, celui-ci soutient financièrement " 47 projets qui ont un impact direct sur la nature dans notre pays ", a annoncé mercredi la branche belge du Fonds mondial pour la nature.

Les villes et campagnes regorgent d’actions locales pour préserver l’environnement. Afin de donner un coup de pouce à ces jardiniers et habitantes conscientisés, Be Planet et le WWF-Belgique ont lancé un appel à projets en avril 2021. Sur les 115 dossiers déposés, 47 ont été sélectionnés. Les projets devaient présenter des actions concrètes dans au moins une des catégories suivantes: nature et biodiversité ; agriculture ; pollution ; sécheresse et climat. Les initiatives devaient également être inclusives, participatives, réalistes, originales, innovantes et avoir un impact social, relève le WWF-Belgique.

Parmi les projets retenus aux quatre coins du Plat pays, Le jardin solidaire de Nalinnes, près de Charleroi, veut composer une oasis de biodiversité dans un écrin de prairie. L’agriculteur propriétaire du terrain, une association citoyenne et des membres d’un jardin partagé communal y planteront des fruitiers d’espèces wallonnes, des plantes vivaces mellifères, un potager en permaculture, des perches à rapaces, une serre à semis, une toilette sèche, un compost, un petit élevage de poules de race wallonne en voie de disparition ou encore un abri pour la récupération de l’eau de pluie. En province du Luxembourg, l’association Beverwerkgroep a, elle, créé une réserve naturelle de plus d’un hectare abritant une famille de castors. Du côté d’Anvers, l’association Buiten Gewoon Grondig luttera contre la sécheresse en installant un bassin d’eau nourrissant une forêt alimentaire et une prairie de cueillette de fleurs.
Les 47 initiatives lauréates se partagent 200.000 euros au total. " De quoi les aider directement à acheter du matériel d’observation, à produire du matériel didactique, à aménager des espaces pour accueillir et préserver au mieux la faune et la flore sauvages, voire à acquérir de nouveaux terrains ", précise le Fonds.

Sur le même sujet
Plus d'actualité