En pleine COP26, Pékin et Delhi sous un brouillard de pollution (photos)

Les deux pays émergents, grands consommateurs de charbon, font face à une pollution extrême en pleine COP26.

Pollution à Pékin
Belga

La ville de Pékin a fermé vendredi ses cours de récréation pour cause de pollution atmosphérique, au moment où la Chine accroît sa production de charbon en pleine COP26 sur le changement climatique.

Au moment où les Etats doivent négocier une réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre à la COP26, la Chine a annoncé cette semaine qu’elle avait augmenté d’un million de tonnes par jour sa production de charbon. Le pays, qui dépend à 60% de la houille pour sa production d’électricité, fait face ces derniers mois à des coupures de courant et a accru en conséquence son extraction de charbon.

Pollution Chine

Belga

Dans ce contexte, un épais brouillard recouvrait vendredi la capitale chinoise, où la visibilité était réduite à 200 mètres par endroit, selon la météo nationale. Des sections d’autoroutes à destination des grandes villes du pays étaient fermées pour cause de visibilité insuffisante. Les autorités locales ont mis le phénomène sur le compte « de conditions météorologiques défavorables et d’une propagation régionale de la pollution« .

Les écoles de la capitale ont reçu l’ordre de suspendre les cours de sport ainsi que toutes les activités de plein air. La présence des particules fines était évaluée aux alentours de 220, soit un niveau « très malsain », par l’ambassade des Etats-Unis à Pékin, alors que l’OMS recommande de ne pas dépasser le seuil de 15.

Pékin pollution

Belga

Brouillard toxique à New Delhi

New Delhi était vendredi enveloppée d’un épais brouillard toxique au lendemain de Diwali, fête hindoue des lumières, célébrée avec des multitudes de lampes à huile et de bougies qui ont brûlé toute la nuit à grand renfort de tirs de pétards, pourtant interdits à la vente.

Dans les zones les plus polluées, le niveau moyen de particules nocives PM 2,5 a dépassé 400, selon l’indice de qualité de l’air, soit plus de 15 fois supérieur à la limite quotidienne de sécurité fixée par l’Organisation mondiale de la santé.

La Cour suprême de l’Inde a interdit la vente de pétards à Delhi et le gouvernement local a exhorté les habitants à s’en passer pour célébrer Diwali, en vain.

New Delhi

Belga

L’Inde et la Chine sont pointée du doigt par les pays de la COP26 qui cherchent à établir un calendrier de sortie du charbon. Les deux pays, non signataires, sont de grands producteurs et consommateurs de houille pour leur électricité. Le charbon est aussi le combustible le plus polluant.

Ghaziabad, Inde

Belga

Des images qui font penser au Londres du XIXe siècle perdue sous le fameux « fog ». Un « fog » qui était dû aux cheminées des usines qui encerclaient la ville, moteurs de la révolution industrielle.

New Delhi

Belga

Sur le même sujet
Plus d'actualité