Nucléaire : pour Zakia Khattabi, l’avis du CSS est " extrêmement précieux et éclairant "

Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) a estimé lundi que l’énergie nucléaire « ne peut pas prétendre satisfaire aux principes du développement durable ».

sortie nucléaire énergie climat transition santé Khattabi Belgique
La ministre du climat a commenté l’avis du Conseil Supérieur de la Santé/ ©BELGAIMAGE

L’avis du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) sur l’enjeu du nucléaire est « extrêmement précieux et éclairant dans le débat sur la transition énergétique de notre pays », a réagi lundi la ministre du Climat et du Développement durable, Zakia Khattabi.

Le CSS estime notamment que « sur le plan environnemental, éthique et sanitaire, l’énergie nucléaire de fission, telle que déployée actuellement, ne peut pas prétendre satisfaire aux principes du développement durable ». Le Conseil souligne par ailleurs que le risque d’un accident nucléaire grave ne peut être exclu.

Ne plus réduire le débat aux seuls enjeux climatiques

« La Belgique est particulièrement vulnérable en raison des caractéristiques des sites concernés : proximité des grandes villes et des artères internationales, réseau routier encombré et forte densité de population »,  a ajouté la ministre.

« Le débat sur l’énergie nucléaire a été erronément réduit à l’enjeu climatique en faisant de facto l’impasse sur les très nombreux effets pervers et dangereux d’une telle technologie. L’énergie nucléaire présente de sérieux inconvénients soulignés par les universitaires du Conseil de la Santé qui concluent qu’elle n’est pas conforme aux principes du développement durable, seuls à mêmes de garantir un avenir aux générations d’aujourd’hui et de demain », a-t-elle poursuivi. Cet avis sera ajouté aux discussions du gouvernement sur la sortie du nucléaire, a enfin assuré Zakia Khattabi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité