La consigne sur les canettes, c’est pour bientôt ?

Evoqué depuis des années, un système de consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique revient au centre du débat en Wallonie. Trois Belges sur quatre s’y montreraient favorables.

La consigne sur les canettes, c’est pour bientôt ?
©BELGAIMAGE

La Wallonie pourrait-elle enfin sauter le pas ? Evoquée depuis des années, l’idée d’une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique revient à l’agenda des parlementaires wallons. En commission Environnement, Céline Tellier fera mardi le bilan d’un projet pilote mené depuis 2018. Ce système de « prime de retour » s’est achevé en juin dernier. Le principe : après inscription sur une plateforme en ligne, chaque habitant des 19 communes wallonnes participant au projet recevait une prime de 5 centimes par canette, à transformer en bons d’achat de 5 euros à partir de 100 canettes.

Selon Le Soir et Belga, qui ont pu consulter le rapport présenté par l’asbl Be Watt (qui a coordonné l’expérience), le bilan serait plutôt « mitigé ». « Un effet léger (mais peut-être conjoncturel) sur la propreté publique, pas d’impact sur la présence de canettes dans les sacs PMC, un coût élevé pour un système complexe », résumait le journal.

Moment charnière ?

Les organisateurs du projet pointent une légère tendance à la baisse du nombre de canettes abandonnées dans l’espace public, surtout le long des routes et dans les quartiers résidentiels. Dans les quartiers commerçants, sur les parkings et dans les stations-service, l’impact du système serait moins évident. Aux alentours des écoles et aux arrêts de transport en commun notamment, la prime de retour serait tout bonnement inefficace.

Mais la ministre régionale de l’Environnement estime toutefois qu’on arrive désormais « à un moment charnière » du débat. « Le statu quo n’est pas une option », a souligné Céline Tellier après avoir rencontré, lundi après-midi à Namur, près de 50 bourgmestres wallons. « Après avoir rencontré de nombreux acteurs, j’ai souhaité dialoguer avec les autorités locales, qui sont en première ligne pour faire face à la malpropreté publique. Je serai à l’écoute des travaux du parlement wallon pour voir à quelles conditions opérationnelles et de succès la consigne sur les canettes et bouteilles en plastique en Wallonie peut s’envisager », a détaillé la ministre.

Donner une valeur aux déchets

Selon un récent sondage de Test Achat, près de trois quart (74%) des Belges interrogés se disent favorables à un système de consigne sur les canettes et bouteilles en plastique.

Huit pays européens ont actuellement implémenté un dispositif de consigne. Pour rappel, la consigne signifie, que vous payez, en plus du prix de la canette ou de la bouteille en plastique, un montant supplémentaire que vous récupérez au moment où vous rendez le contenant vidé en magasin ou à un automate. En donnant une valeur aux déchets, le but est qu’ils ne soient plus considérés comme tels, et que les gens évitent dès lors de les jeter n’importe où.

Sur le même sujet
Plus d'actualité