La communauté internationale s’accorde sur une déclaration pour lutter contre la perte de biodiversité

La "déclaration de Kunming" prévoit notamment la création d'un nouvel organisme chargé de veiller à ce que cet objectif soit atteint.

La communauté internationale s’accorde sur une déclaration pour lutter contre la perte de biodiversité
La Cop-15 à Kunming, en Chine, le 13 octobre 2021 @BelgaImage

La communauté internationale est parvenue à un accord de principe pour intensifier la lutte contre l’extinction massive et menaçante des espèces animales et végétales. Les près de deux cents pays qui ont participé à la conférence des Nations Unies sur la biodiversité en Chine ont signé mercredi la Déclaration de Kunming, dans la ville où la conférence a été organisée.

Les discussions, qui se déroulent également en ligne, visent à créer une nouvelle structure mondiale pour la protection de la biodiversité. Ceci est analogue à l’accord de Paris sur le climat de 2015 pour lutter contre le changement climatique. La déclaration indique que de nombreux pays demandent 30 % de protection des terres et des mers d’ici 2030. Elle a également déclaré qu’il existe de «grandes préoccupations» concernant la perte de biodiversité, la dégradation des terres et la désertification, ainsi que les dommages causés à la vie marine. Tout cela représente «un risque existentiel pour notre société, notre culture, notre prospérité et notre planète».

La réunion de cette semaine, appelée «COP-15», sera suivie en janvier en Suisse, avec des négociations plus concrètes. Une stratégie finale doit être approuvée lors d’une réunion à Kunming, où les dirigeants mondiaux seraient physiquement présents, du 25 avril au 8 mai.

Sur le même sujet
Plus d'actualité