Comment Caroline Désir entend rendre le néerlandais obligatoire à l’école

La ministre de l'Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir, veut que l'apprentissage du néerlandais, ou de l'allemand, soit imposé en Wallonie comme à Bruxelles dès la troisième primaire, à partir de la rentrée 2027-2028, selon une note de la ministre dont La Libre Belgique a pu prendre connaissance.

le néerlandais obligatoire dans l'enseignement primaire et secondaire
La ministre Caroline Désir, en visite officielle à l’athénée Royale de la Roche-en-Ardennes © Belga Image

Actuellement, à Bruxelles, l’apprentissage de la première langue moderne commence en troisième primaire et c’est déjà obligatoirement le néerlandais. C’est le cas également dans les communes wallonnes de la frontière linguistique (Comines-Warneton, Mouscron, Flobecq et Enghien).

Ailleurs en Wallonie, en revanche, ce cours apparaît en cinquième primaire et porte sur le néerlandais, l’anglais ou l’allemand, au choix des écoles et des élèves.  En 2019-2020, 64% des élèves de sixième primaire en Wallonie suivaient un cours de néerlandais et seulement 47% le faisaient en première secondaire. Il apparaît également que 28% des élèves wallons inscrits en sixième secondaire lors de l’année scolaire 2020-2021 n’avaient jamais eu une seule heure de néerlandais pendant leur scolarité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité