Les examens de Noël bientôt supprimés pour de bon?

Avec la crise et la prochaine réforme des rythmes scolaires, l’enseignement se demande si la session de décembre a encore un sens de nos jours.

Les examens de Noël bientôt supprimés ?
Photo d’illustration. (@Belga Image)

Dans l’enseignement secondaire, l’année scolaire des étudiants est rythmée par tests, contrôles et bulletins, qui préparent aux deux moments fatidiques, les examens de Noël et Juin, vérifications majeures des savoirs.

Mais aujourd’hui, dans les écoles, on se demande si cette organisation est toujours judicieuse. En effet, avec la crise, certains établissements ont annulés la session de Noël, d’autres l’ont étalée ou remplacée.

Cette année, comme le rapporte Le Soir, plus ou moins deux-tiers des écoles secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles n’organisent pas de session d’examens en ce mois de décembre " afin de maximiser les temps consacrés aux apprentissages ", précise Wallonie-Bruxelles Enseignement.

Dans l’enseignement catholique, on fait confiance aux équipes éducatives, qui prendront la meilleure décision pour leurs élèves. " Ce qui compte à nos yeux, c’est que l’on puisse procéder à des évaluations régulières durant l’année. Cela permet aux élèves de se situer par rapport aux acquis nécessaires, et aux enseignants de vérifier si la matière a été bien assimilée ou s’il faut revenir sur l’un ou l’autre volet du programme ", explique le Segec, le secrétariat général de l’enseignement catholique.

Réforme des rythmes

Il faut rappeler que si les fameux examens de Noël sont habituels dans la grande majorité des écoles secondaires, ils ne sont pas obligatoires pour autant. La liberté d’en organiser revient aux pouvoirs organisateurs. Il se pourrait que les membres du P.O. d’un réseau scolaire soient satisfaits du déroulement des examens de 2020 et 2021 et pourraient décider de supprimer définitivement la session de Noël.

C’est en tout cas vers un modèle de ce type qu’aimerait se diriger la ministre de l’Education, Caroline Désir (PS). Elle a parmi ses projets, une réforme des rythmes scolaires, qui devrait être prête avant la rentrée 2022.

Si aujourd’hui, une année scolaire s’articule autour de deux semestres, se clôturant par de grands examens, la ministre compte réorganiser une année en 5 périodes importantes, " ce qui va automatiquement entrainer une modification de la vision de l’évaluation ". L’objectif étant  " d’encourager les évaluations formatives pour recentrer le temps sur les apprentissages ".

Même si les détails de cette réforme doivent encore étudiés et discutés avec tous les acteurs concernés, il n’est donc pas impossible que les grands examens de Noël de 2021 soient les derniers dans certains établissements. Pour certaines écoles, ils ont peut-être déjà eu lieu en 2019…

Sur le même sujet
Plus d'actualité