Retour du distanciel pour des écoles catholiques flamandes, bientôt la même chose côté francophone ?

Le Secrétariat général de l'enseignement catholique flamand souhaite que les écoles qui le désirent puissent instaurer une période de cours à distance avant les examens.

écoles Flandre distanciel
©BELGAIMAGE

À quelques semaines des examens, les écoles catholiques flamandes sont sur le pied de guerre, le nombre d’infection Covid étant en augmentation dans l’enseignement. Plusieurs écoles ont annoncé repasser en distanciel à l’approche de cette période importante pour les élèves. C’est le cas de l’école secondaire Onze-Lieve-Vrouwinstituut à Rhode Saint-Genèse, où les cours se donneront à distance à partir du lundi 29 novembre, et ce, jusqu’aux examens, qui débutent le 7 décembre.

Selon les chiffres les plus récents, 23 écoles ont en effet déjà été contraintes de passer à l’enseignement à distance, tandis que de nombreuses autres ont décidé de l’introduire pour des classes individuelles. « Les examens sont un moment de mesure important pour l’école, les élèves et leurs parents pour voir où en sont les élèves, après un trimestre qui a encore été fortement perturbé sur le plan pédagogique et organisationnel, a déclaré Lieven Boeve, directeur général de l’enseignement catholique de Flandre. C’est pourquoi nous pensons que les écoles qui le souhaitent doivent pouvoir utiliser l’enseignement à distance non seulement comme une mesure d’urgence, mais aussi comme une mesure de protection ».

Le Secrétariat, ainsi que d’autres organisations faîtières de l’enseignement, a demandé au ministre flamand de l’enseignement Ben Weyts des consultations supplémentaires afin d’examiner de près la situation actuelle et les perspectives jusqu’aux vacances de Noël incluses.

Et pour les écoles francophones ?

Selon la DH, le cabinet de la ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir (PS), n’a pas souhaité réagir à l’initiative du  réseau flamand. Aucune réflexion de cet ordre n’est actuellement sur la table côté francophone, a expliqué le cabinet.

Toujours à la DH, le secrétariat général de l’enseignement catholique en communautés française et germanophone(SeGEC) a affirmé qu’aucune demande des écoles du réseau concernant des cours à distance avant les examens n’est remontée jusqu’à lui.

(A.P, avec Belga)

Plus d'actualité