Ecolo veut rendre le néerlandais obligatoire dans les écoles wallonnes

Le pacte de majorité PS-MR-Ecolo avait promis d'ouvrir le débat sur la question de l'apprentissage obligatoire du néerlandais (ou de l'allemand) dans les écoles primaires en Wallonie. Ne voyant rien bouger, Ecolo relance l'affaire.

Ecole primaire
Belga

En Flandres, les enfants apprennent le français dès la 3e primaire. A Bruxelles, c’est le néerlandais qui est obligatoire en 3e primaire. En Wallonie, rien. Les élèves wallons ont le choix, en 5e primaire, d’opter pour une deuxième langue. Ils sont 34% à choisir le néerlandais, mais ce nombre ne cesse de reculer. C’est surtout l’anglais qui est privilégié.

« Aujourd’hui, on peut encore faire toute sa scolarité en Wallonie sans une heure de néerlandais, c’est incompréhensible », commente Gilles Vanden Burre, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, à La Libre.

Argument socio-économique

L’apprentissage de la première langue nationale est un vecteur d’unité du pays, mais pas seulement. Pour Ecolo, c’est aussi une question socio-économique. Le moteur économique du pays est en Flandre. Les entreprises flamandes ont du succès. Ce qui signifie que le néerlandais est un plus pour trouver un emploi.

« Certains disent que le néerlandais n’est pas nécessaire en Wallonie pour trouver un emploi… Pourtant, selon une étude de 2017 du Forem, 11,8% des offres d’emploi en Wallonie demandent la maîtrise du néerlandais, contre 9,4% pour l’anglais », explique Gilles Vanden Burre. Bref, il en va de la compétitivité du travailleur wallon et du bien-être socio-économique de la Wallonie.

La ministre de l’Enseignement de la FWB Caroline Désir va-t-elle entendre l’appel des Verts ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité