Pâques : voici la somme que les Belges dépensent en chocolat par an

Malgré la hausse des prix, la consommation de chocolat en Belgique est toujours importante.

oeufs en chocolat
© Unsplash

Produit phare de la Belgique, le coût du chocolat connaît une croissance considérable. Selon les chiffres recensés par Statbel, l'office belge de statistique, le prix du chocolat et tous les produits qui en sont dérivés (pâtes à tartiner, pralines, tablettes, mousses au chocolat, etc) a connu une augmentation de 12,2% entre mars 2021 et mars 2022. Par ailleurs, on note une nette augmentation des indices des prix à la consommation du cacao et poudre à base de chocolat en Belgique. Passé de 100 en 2013 à 130 en 2023.

Nos dernières vidéos
La lecture de votre article continue ci-dessous

Pâques, ce moment clé pour les chocolatiers

Cette augmentation n'empêche pas les Belges d'acheter et de consommer du chocolat en grande quantité, notamment pendant la période de Pâques. Galler enregistre 15% de son chiffre d'affaires sur une année à cette période. Près de 230 tonnes de petits œufs de la chocolaterie belge sont vendus à Pâques, soit 13 % du volume total produit annuellement. Même son de cloche pour la chocolaterie Pierre Marcolini, qui engrange 16 à 18% de ses ventes annuelles en quelques semaines à cette période.

Dans les supermarchés, la période représente un moment clé pour la vente de chocolats. Les magasins Delhaize expliquent que les produits de la catégorie chocolat se vendent presque deux fois plus à cette période-là ainsi qu'en fin d'année et note une croissance de 10 % entre 2022 et 2021. 250 tonnes d'œufs en chocolat ont par ailleurs été vendues en vrac l'année dernière dans les magasins Colruyt qui ont vendu au total 1,4 million de kilogrammes de chocolat et de bonbons à cette période.

173 euros par an par ménage

En 2020, une famille belge dépensait en moyenne 173 euros en chocolat par an. Une augmentation par rapport à 2018, où les dépenses ne dépassaient pas 160 euros, selon les dernières études en date de Statbel.

Débat
Sur le même sujet
Plus d'actualité