Pourquoi le FBI vous conseille d'utiliser un bloqueur de publicités

Le FBI met en garde les internautes sans bloqueur de publicités: les cybercriminels ont trouvé un nouveau moyen de les arnaquer.

Publicités via un ordinateur
Illustration de l’exposition aux publicités via un écran d’ordinateur ©BelgaImage

Vous n'utilisez toujours pas de bloqueur de publicités ? Alors le FBI vous met en garde ! Non, la police fédérale américaine n'a pas pour but absolu de vous éviter de regarder toutes les réclames qui pourraient apparaître sur votre écran. Toutefois, le service de renseignement intérieur des États-Unis concède que ce type de dispositif à son utilité pour le commun des mortels, puisqu'elle vient d'en recommander l'installation. Le but: vous protéger d'une menace qui se fait de plus en plus courante.

Halte aux cybercriminels !

Le FBI explique en effet sur son site officiel que les arnaques sur Internet sont toujours plus perfectionnées afin de diriger les utilisateurs vers des sites malveillants. “Les cybercriminels achètent des publicités qui apparaissent dans les résultats de recherche sur Internet en utilisant un domaine similaire à une entreprise ou un service réel. Lorsqu'un utilisateur recherche cette entreprise ou ce service, ces publicités apparaissent tout en haut des résultats de recherche, avec une distinction minimale entre une publicité et un résultat de recherche réel. Ces publicités renvoient à une page web qui ressemble à s'y méprendre à la page web officielle de l'entreprise usurpée”, écrit la police américaine.

Pour éviter ce type de piège, rien de plus simple selon le FBI. Outre le fait d'éviter les sites suspects, il suffit d'installer un bloqueur de publicités, notamment lorsque vous effectuez des recherches sur Internet. "La plupart des navigateurs internet permettent à l'utilisateur d'ajouter des extensions, notamment des extensions qui bloquent les publicités. Ces bloqueurs de publicité peuvent être activés ou désactivés dans un navigateur pour autoriser les publicités sur certains sites web et en bloquer d'autres". Vous pouvez ainsi vous protéger des menaces sur les moteurs de recherche, tout en autorisant par exemple les publicités sur les sites de streaming (afin que vos vues permettent aux auteurs de vidéos de continuer à gagner de l'argent).

Test Achats rappelle qu'en Belgique, "Google Chrome dispose d'un bloqueur de publicité intégré au navigateur" mais que "malheureusement cette extension ne tient pas ses promesses" en termes d'efficacité. L'association de consommateurs renvoie ainsi vers d'autres services gratuits, évalués par ses propres soins, lors d'une évaluation dont les résultats ont été publiés sur son site officiel. Il apparaît par exemple que le numéro un du test, uBlock Origin, a laissé passer en moyenne 22,6% de données en moins que dans le scénario sans bloqueur. Un pourcentage bien plus important que l'extension de Google Chrome qui n'obtient qu'un maigre... 0,3% !

Sur le même sujet
Plus d'actualité