Noël: les peu glorieux élevages de dindes en Belgique (avec une exception wallonne)

La Wallonie est devenue un modèle pour sa législation sur les élevages intensifs de dindes... mais n'en possède pas. Tout le contraire de la Flandre.

Élevage de dindes
Élevage de dindes filmé par Gaia en Belgique ©Gaia

460 millions: c'est le nombre de dindes vendues chaque année dans le monde selon l'association Animal Rights. Parmi elles, 750.000 proviennent de Belgique, selon les chiffres de Statbel. En France, ce chiffre monte à 3-4 millions rien que pour le mois de décembre (et à 90 millions sur une année entière, ce qui fait du pays le deuxième producteur mondial). Un marché immense qui incite de nombreuses fermes à opter pour un élevage intensif, malgré les critiques que cela suscite. Mais voilà que cette année, la Wallonie a décidé de réformer sa législation en la matière, afin de garantir un minimum de bien-être pour ces volatiles. Une démarche saluée par les ONG mais qui ne règle pas le gros du problème.

Après quelques hésitations, un projet d'arrêté wallon louable

En 2021, le gouvernement wallon étudiait déjà un avis rendu par le Conseil wallon du Bien-être animal. Ce dernier proposait aux autorités d'introduire une limite à la densité d’élevage de dindes. Son ce rapport, celle-ci devrait être fixée à maximum 30 kg/m² pour les femelles et 36 kg/m² pour les mâles. En décembre 2021, la région semble toutefois ne pas vouloir suivre cette ligne directrice et plaide pour un seuil de 42 kg/m² pour les femelles et 48 kg/m² pour les mâles, avec un nombre maximal de 8 animaux par m². Les organisations de défense des animaux GAIA, l’UWPA et la FeFRACAF se montrent indignées et dénoncent des standards non adaptés aux besoin des dindes.

Finalement, le gouvernement semble faire marche arrière puisqu'en avril 2022, il adopte un projet d’arrêté suivant les limites conseillées par le Conseil wallon du Bien-être animal. Mieux encore: les autorités obligent également tout élevage de plus de 200 dindes d'avoir un accès obligatoire à un jardin d'hiver ou à un parcours extérieur. La région interdit les caillebottis et l'épointage (le fait de casser la pointe) de bec pour les dindons. Ces fermes doivent posséder des perchoirs et des matériaux d'enrichissement, ainsi que mettre en place un suivi obligatoire des animaux (deux observations par jour, registre de mortalité et des entrées/sorties, etc.). Pour les ONG, c'est une réelle victoire. Gaia parle d'un «compromis honorable» et Welfarm estime même que la Wallonie est devenue un modèle pour l'Europe entière.

Le vrai enjeu en Belgique, c'est la Flandre

Bonne nouvelle dirait-on! Oui, mais ce serait oublier un gros détail: la Wallonie ne compte aucun élevage industriel de dindes, selon Le Soir. Le nombre de ces volailles wallonnes serait d'ailleurs ridiculement faible en atteignant à peine la barre des 900 par an. On n'y compte que deux élevages biologiques, selon Animal Rights. En réalité, cette mesure n'est que préventive et il était assez facile pour la région wallonne de l'adopter (ce qui n'a pas empêché le débat d'avoir lieu).

À dire: Noël: pourquoi l’élevage du chapon est qualifié de cruel

Le réel enjeu de ce projet d'arrêté, paradoxalement, ce n'est pas tant ce qui se passe au sud du pays mais au nord. C'est là que se trouvent les 750.000 dindes belges, possédées par près de 25 éleveurs dans une soixantaine d'exploitations. Animal Rights, qui a consacré un dossier entier à cette thématique, le confirme: «en Belgique, l'élevage de dindes est presque exclusivement localisé en Flandre».

Des vidéos choquantes et des autorités accusées d'immobilisme

Or là-bas, il reste du pain sur la planche. L'élevage y est intensif et les associations ne cessent d'en déplorer les dérives. En 2019, Gaia publiait plusieurs vidéos choc tournées dans trois grands élevages de Flandre occidentale. On y découvrait des dindes baignant dans leurs déjections, victimes de lésions nécrosées, de diarhées, etc. Les spécimens identifiés atteignent 16 kilos en moins de 18 semaines. Une rapidité de croissance qui provoque de graves soucis de santé physiques (obésité, boiterie, os brisés, immobilisme, etc.) et mentales (avec notamment un développement de l'agressivité). Gaia estimait alors que 10-15% des animaux décédaient avant l'abattoir.

GAIA - Enquête dans 3 élevages intensifs de dindes 2019 - version longue (TV) - FR from GAIA TV on Vimeo.

Depuis ces révélations, des militants se rassemblent parfois devant l’abattoir Volys Star à Lendelede, en Flandre occidentale (qui fournit principalement OKay et Match chez nous). L'occasion pour eux de montrer ces dindes serrées dans des petites cages. «Les animaux étaient pâles et sales, et avaient des blessures aux pattes», confie la porte-parole d'Animal Rights, présente sur place en 2020, à Het Laatste Nieuws. Début décembre 2022, cette même association a publié sa propre vidéo-reportage en Flandre sur le sujet. Elle dénonce ainsi les dires d'un «éleveur» (ou plutôt un «superviseur de dindes» selon l'ONG) qui assurait à la presse flamande que tout était fait pour minimiser les problèmes. Encore une fois, les images montrent que la réalité n'est pas jolie à voir: carcasses piétinées, plaies ouvertes, plaques chauves, parties du corps déformées, etc.

De leugens van de kalkoenindustrie from Animal Rights Nederland & België on Vimeo.

Au vu du choc provoqué par ces images, tous les regards se sont tournés vers le gouvernement flamand. En 2019, suite à la précédente enquête de Gaia, le ministre du Bien-Être animal Ben Weyts déclaré au Soir qu'il comptait s'entretenir avec le secteur de la volaille pour améliorer les conditions d'élevage. Depuis, que s'est-il passé? Pas grand-chose, à en croire Gaia. Après avoir publié de nouvelles vidéos tournées en novembre 2022 (avec toujours le même type de constat), l'association a critiqué l'immobilisme des autorités flamandes et le fait qu'au nord du pays, de facto, l'éleveur s'auto-régule, les normes étant minimalistes. Il n'y a par exemple toujours pas en Flandre de limites légales claires concernant la densité de population dans les élevages de dindes.

GAIA Kalkoenen - 16_9 - FR.mp4 from GAIA TV on Vimeo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité