Les Belges sont moins satisfaits de leur situation financière

Les Belges donnent un score de 6,6/10 à leur situation financière, une note qui "semble plutôt satisfaisante" mais qui cache en réalité une détérioration alors qu'elle s'élevait à 7/10 un an plus tôt, indique lundi Statbel, l'office de statistiques belge.

Les Belges éprouvent plus de difficultés à boucler leurs fins de mois
© Pexels

Ce score est issu d'une enquête trimestrielle sur le bien-être personnel et les conditions de vie que Statbel a réalisé entre juillet et septembre. Quelque 5.000 personnes, âgées de 16 à 74 ans, ont été interrogées sur leur satisfaction quant à la situation financière de leur ménage.

Une personne sondée sur cinq (20,9%) a attribué une valeur (très) basse, comprise entre 0 et 5, à sa situation financière. Au troisième trimestre 2021, seuls 14,7% des répondants avaient donné un score inférieur ou égal à la moyenne.

À lire aussi : Inflation, pouvoir d’achat, croissance : à quoi doit-on s’attendre en 2023?

Les Belges sont aussi moins nombreux à attribuer une note haute (entre 8 et 10) à leur situation financière: 33,8% au troisième trimestre 2022, contre 39,4% à la même période l'an dernier.

La proportion de répondants ayant octroyé une note de 6 ou 7 est, elle, restée stable.

Les populations les plus vulnérables sont celles dont la satisfaction financière a le plus diminué en un an, pointe Statbel. Ainsi, les 40% de la population belge aux revenus les plus faibles ont vu passer leur satisfaction financière à 6/10, alors qu'elle était comprise entre 6,4 et 6,6 sur 10 un an plus tôt. Une détérioration nette est également observée chez les jeunes, les bénéficiaires d'une allocation de chômage, les personnes en incapacité de travail de longue durée, les ménages comptant au moins quatre membres et les familles avec enfants.

L'enquête trimestrielle de Statbel a également sondé la population sur la satisfaction des relations personnelles et dans la vie en général. En moyenne, un score de 7,7/10 a été attribué pour les relations personnelles et de 7,3/10 pour la satisfaction générale dans la vie. Ces résultats sont similaires à ceux du troisième trimestre 2021. Cependant, les personnes les plus pauvres (premier et deuxième quintiles de revenus) sont nettement moins satisfaites à l'égard de la vie, leur moyenne atteignant 6,9/10, contre entre 7,2 et 7,4/10 l'an dernier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité