«Le niveau d’accessibilité bancaire régresse en Belgique»

Le rapport 2022 de Financité sur l’inclusion financière en Belgique pointe de nombreux manquements et une dynamique qui va dans la mauvaise direction.

«Le niveau d’accessibilité bancaire régresse en Belgique»
Illustration. (@Belga Image)

Alors que les réseaux d’agences bancaires se réduisent depuis des années, plus de deux millions de Belges n’ont pas accès à la banque numérique, selon le rapport annuel de l’ASBL Financité. Elle pointe ainsi que “le nombre d’agences bancaires poursuit sa baisse de manière accélérée sur tout le territoire. La Belgique aura perdu 50 % de ses agences en 10 ans.”

À lire aussi : Immobilier : la fin d'une époque, le début d'une autre

Les fermetures toujours plus nombreuses d’agences bancaires et la suppression régulière de distributeurs de billets sont deux tendances lourdes qui fragilisent l’accessibilité bancaire de celles et ceux qui n’utilisent pas les services bancaires numériques (sur téléphone ou sur ordinateur), par choix ou par manque de moyens. Un problème qui “n’est pas limité aux personnes âgées”, soulignent les auteurs du rapport. “Entre 2,4 millions et 2,9 millions des personnes n’ont pas recours à la banque numérique.”

Selon les données de Financité, la Belgique comptait encore, fin 2000, 12 751 points de contact bancaires contre seulement 3 809 fin 2021. Et avec un peu moins de 489 distributeurs de billets par million d’habitants, notre pays est désormais bien en deçà de la moyenne en zone euro (807 machines par million de personnes). Face à ce constat, l’ASBL émet une dizaine de recommandations pour permettre une “véritable inclusion bancaire”. Reste à voir si ces appels seront entendus par les banques actives en Belgique…

À lire aussi : Désertification bancaire : 3 chiffres qui montrent le manque de distributeurs de billets en Wallonie

Sur le même sujet
Plus d'actualité