Pourquoi les prix des billets d’avion vont exploser dans les mois à venir

« Les billets d’avion à 10 euros, c’est fini » a lancé Michael O’Leary. De même que tout augmente, les prix des billets d’avion vont, eux aussi, exploser dans les mois à venir.

Billet d'avion
© Belga Image

Il fallait déjà composer avec les nombreuses grèves et turbulences que le secteur de l’aviation semble traverser ces derniers mois. Et la suite n’est pas plus réjouissante, du moins pour notre portefeuille.

La tendance s’était déjà marquée ces derniers temps, avec des prix de billet d’avion qui augmentaient sensiblement par rapport à la période du «monde d’avant», celle où le Covid n’avait pas encore frappé à nos portes. Mais comment expliquer ces augmentations ?

A lire aussi: Le personnel de Ryanair en grève durant les fêtes de fin d’année ?

La loi de l’offre et de la demande

Dans le but de limiter au maximum les dépenses, les compagnies ont réduit le nombre de vols disponibles, tout en essayant de remplir les avions au maximum. L’offre a donc quelque peu diminué. Mais cette diminution est intervenue justement à un moment où le monde se réouvrait après la pandémie et les nombreux confinements. Les envies voyageuses des consommateurs étaient donc plus présentes que jamais.

On se retrouve donc dans une situation où l’offre ne répond plus à la demande. Il y a une raréfaction de l’offre, qui manque, et dont les prix explosent. CQFD. Mais ce n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y parait.

Un contexte économique un rien morose

Avec une inflation qui oscille autour des deux chiffres, les prix des billets d’avions s’en trouvent forcément également impactés. Sans compter l’augmentation des coûts de l’énergie et du carburant qui ont explosé ces derniers temps et se répercutent immanquablement sur le prix des billets. Et puis les coûts de fonctionnement ont augmenté, et avec l’indexation des salaires des employés prévue pour début 2023, les prix vont continuer d’augmenter.

Des augmentations malgré les superprofits ?

On a donc une situation où la demande surpasse l’offre, ce qui entraine une hausse des prix. Et dans un même temps, le contexte économie pousse à l’augmentation des tarifs appliqués. Réunies, ces deux situations entrainent donc l’explosion des prix des billets d’avion.

Mais c’est loin d’en déplaire aux compagnies qui affichent des bilans records. Comme on peut le lire dans les lignes de nos confrères de la DH. Ryanair a annoncé un bénéfice record de 1,4 milliard d’euros pour son premier semestre de l’exercice 2022-2023, avec 95 millions de passagers et un taux de remplissage de 94 %.

Même son de cloche du côté de Brussels Airlines. La compagnie vient d’enregistrer le meilleur résultat trimestriel de son histoire, avec un bénéfice de 51 millions d’euros. Visiblement, la crise ce n’est pas pour tout le monde.

Sur le même sujet
Plus d'actualité