Proximus va mettre fin à ses services 3G : ce qui va changer pour les clients

Le nombre d'appareils qui ne fonctionnent que sur la 3G ne cessant de baisser, les opérateurs annoncent successivement l'arrêt de leurs services sur ce réseau.

Proximus va couper la 3G: ce qui change pour les clients
Proximus va bientôt couper sa 3G © Belga Image

Proximus a décidé de mettre fin à ses services 3G d'ici fin 2024, et d'opter résolument pour des technologies de réseaux mobiles "plus récentes, plus performantes et plus efficaces sur le plan énergétique". Étant donné la baisse continue du trafic sur le réseau 3G, les besoins de capacité pour les services 3G ne cessent de diminuer.

Proximus utilisera le spectre et l'infrastructure qui se libèrent pour renforcer ses réseaux 4G et 5G : "Afin de garantir une utilisation efficace du spectre mobile, Proximus a fait le choix d'utiliser, dès 2025, le spectre assigné aux services 3G au profit de la 4G et de la 5G. Cette priorité accordée aux technologies de pointe est un choix logique fait par de nombreux opérateurs dans le monde pour pérenniser leurs réseaux", indique l'opérateur dans un communiqué.

A lire aussi : Pourquoi les prix des télécommunications sont-ils si élevés en Belgique?

Proximus continuera toutefois à fournir la totalité de ses services 3G tout au long de cette transition jusqu'à fin 2024. "Proximus s'engage également, avant et après l'arrêt du service, à récolter et recycler autant que possible les appareils 3G encore sur le marché", ajoute l'opérateur.

Ce qui va changer pour les clients

À l'heure actuelle, la grande majorité des appareils raccordés au réseau de Proximus supportent déjà au moins la 4G. La décision de mettre fin au réseau 3G n'entraîne dès lors aucun changement pour la plupart des clients résidentiels. Leurs services data continueront de fonctionner en 4G (ou en 5G pour les clients disposant d'un appareil compatible), comme c'est déjà le cas aujourd'hui.

Quant aux clients, de plus en plus rares, qui possèdent un appareil plus ancien, eux non plus n'ont pas de soucis à se faire. Ils pourront continuer à téléphoner et envoyer/recevoir des SMS, étant donné que ces services sont pris en charge sans problème par le réseau 2G, sans aucun impact pour l'utilisateur. Proximus s'engage par ailleurs à maintenir ses services 2G au moins jusqu'à la fin de 2027.

A lire aussi : Whatsapp va bientôt cesser de fonctionner sur ces 29 téléphones

En ce qui concerne le trafic de données, l'impact sur les clients résidentiels sera très limité : la quantité de données acheminées en 3G sur le réseau de Proximus représente aujourd'hui moins de 2 % du trafic total de données, dont une fraction seulement provient d'appareils de clients résidentiels. De plus, ce trafic est généré pour l'essentiel par des appareils supportant également la 4G, et qui peuvent donc basculer en 4G en toute transparence. Ces chiffres devraient par ailleurs encore diminuer d'ici à la fin de 2024.

Les clients professionnels, qui utilisent souvent le réseau 3G pour des applications data et IoT, seront quant à eux personnellement informés des changements dans les prochains mois. Ils auront ainsi l'occasion de remplacer en temps utile leurs appareils fonctionnant encore uniquement en 3G.

Sur le même sujet
Plus d'actualité