Adidas : quel est l’impact sur l’entreprise après la rupture de sa juteuse collab avec Kanye West ?

L'équipementier sportif allemand Adidas a une nouvelle fois, et pour la troisième fois depuis cet été, sabré mercredi ses prévisions de résultats pour 2022.

Adidas ©BelgaImage
Adidas ©BelgaImage

En conséquence, le groupe s’attend à dégager un résultat net annuel d’environ 250 millions d’euros, contre 500 millions selon sa dernière prévision d’octobre déjà abaissée sur fond de pertes de recettes en Chine liées au Covid, selon un communiqué.

Le chiffre d’affaires global est lui attendu en hausse entre 0 et 5% contre un " taux moyen à un chiffre " auparavant et ce malgré le mondial au Qatar qui se remarque déjà dans les ventes en catégorie football.

Cette correction s’explique par la " haute saisonnalité " des ventes sur la fin d’année de la basket " Yeezy ", produit phare de sa collaboration passée avec Kanye West, est-il détaillé.

Le groupe d’Herzogenaurach a coupé les ponts avec le musicien milliardaire après des remarques à caractère antisémite, avait-il annoncé le 25 octobre.

Kanye West, dont le nom a été changé en Ye, a en effet récemment fait l’objet de critiques de plusieurs parts. L’artiste a fait des déclarations antisémites dans plusieurs interviews et tweets. À la suite de ses déclarations, le rappeur s’est vu refuser l’accès à ses comptes sur les médias sociaux. La maison de couture Balenciaga et l’agence américaine Creative Artists Agency, entre autres, ont également déjà cessé de travailler avec l’artiste.

À lire aussi : Adidas arrête immédiatement son partenariat avec Kanye West

L’une des collaborations les plus fructueuses du monde

La collaboration entre Adidas et la star américaine, entamée en 2014, a longtemps été l’une des plus fructueuses du monde de la mode et cela se ressent immédiatement dans les prévisions ajustées du groupe.

La marge brute, un de ses indicateurs clés, doit désormais se situer à 47% en 2022, contre 47,5% auparavant.

Le résultat opérationnel doit lui représenter 2,5% des ventes, contre 4% prévus fin octobre.

Entre juillet et septembre, Adidas a dégagé un résultat net part du groupe de 347 millions d’euros, en retrait de 63% sur un an, a-t-il par ailleurs annoncé mercredi.

Les ventes ont progressé de 11% à 6,4 milliards d’euros, le dynamisme sur le continent américain compensant le fort recul en Chine (-19%, et -27% à taux de change constants) et le score ralenti en Europe (+9,6%).

Adidas a annoncé mardi avoir nommé le norvégien Bjørn Gulden, patron de son rival Puma, pour prendre la tête du groupe à compter de 2023.

L’actuel patron, Kasper Rorsted, dont le départ avait été annoncé cet été, va quitter l’entreprise cette semaine. Il sera remplacé par le directeur financier Harm Ohlmeyer dans l’intervalle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité