Tupperware au bord de la faillite : retour sur un empire qui vacille

Les célèbres contenants en plastique qui garnissent nos placards depuis des générations pourraient disparaître…

Tupperware au bord de la faillite : retour sur un empire qui vacille
© DR

Affaire de chiffres

Les derniers résultats publiés par Tupperware Brands, la société connue pour ses récipients en plastique, a fait naître une vive inquiétude. Chez les investisseurs : après l’annonce du chiffre d’affaires trimestriel (-20 %), l’action a dévissé de 40 % à la Bourse de New York. Dans les médias qui ont annoncé en substance que la disparition de l’entreprise était probable. C’est que sa situation financière est délicate, ses dettes augmentant tandis que sa rentabilité diminue. Enfin, les banques auprès desquelles Tupperware a emprunté de l’argent durcissent les règles d’endettement. Cependant, si la maison mère américaine se porte mal, sa filiale belge (260 employés et 3.600 indépendants) affiche un chiffre d’affaires en hausse de 45 % au troisième trimestre par rapport à l’année dernière…

À lire aussi : Pourquoi Tupperware risque-t-il la faillite?

Naissance militaire

En 1937, un ingénieur, Earl Silas Tupper qui travaille pour le géant industriel américain DuPont de Nemours utilise, à ses heures perdues, des chutes de polyéthylène pour fabriquer des prototypes de son invention. Il fonde sa société en 1938 et met au point en 1942 une petite boîte en plastique qui sera utilisée par l’armée américaine lors de la Seconde Guerre mondiale, car elle est réputée incassable.

tupperware au service des militaires

© DR

Une femme

En 1947, Tupper ne parvient pas à écouler ses produits par la vente en magasin. Ses représentants de commerce rentrent bredouilles de leur tournée. Sauf une: Brownie Wise. Celle-ci explique à l’ingénieur sa technique de vente. Elle va directement au domicile des ménagères pour se livrer à une démonstration des Tupperware et de leurs usages. Une méthode de vente et un succès commercial sont nés.

Une certaine libération

Cette technique de vente en pyramide a participé, à partir des années 50, à l’émancipation des femmes. Le succès de Tupperware, en effet, s’est basé sur la promesse faite à des femmes de milieux très modestes d’obtenir des revenus et d’avoir une vie sociale en utilisant leurs propres réseaux pour vendre ses produits. Certaines femmes ont pu ainsi acquérir une indépendance financière.

“Vente Tupperware”

Tupperware a donné son nom tant au produit qu’à une méthode. Ainsi une “vente Tupperware” désigne “la mise en relation d’un vendeur avec un consommateur, dans un lieu non destiné à la commercialisation, peu importe le produit”. Que ce soient des conserves (Bonduelle), des produits de beauté (Avon), du textile (Phildar) ou, depuis une quinzaine d’années, des sex-toys.

Bilan écologique

Des chercheurs britanniques l’ont démontré en 2019. Bien qu’elle soit difficilement recyclable, la boîte Tupperware est plus écologique que tous les autres emballages. À la condition qu’elle soit utilisée au moins 18 fois par son propriétaire…

Sur le même sujet
Plus d'actualité