Vos acomptes vont-ils diminuer ? Le code à 3 chiffres à vérifier sur vos factures d’énergie

Depuis plusieurs semaines, les prix du gaz sur le marché spot diminuent fortement. Cela aura-t-il un impact à court-terme sur le montant de vos acomptes ? Pour le savoir, voici trois chiffres à scruter sur votre facture.

Facture d’énergie: le code à 3 chiffres à vérifier pour savoir si vos acomptes vont diminuer
Si vous avez opté pour un contrat d’énergie variable, le coût de l’énergie est en partie fonction des prix du marché @BELGAIMAGE

Depuis le "pic" du 26 août (350€ le MWh), les prix du gaz pour les contrats avec fourniture le mois suivant ont diminué de plus de 50% sur le marché à terme. Sur le marché spot, qui permet aux fournisseurs d’énergie d’ajuster en dernière minute leurs stocks, les prix du gaz ont également entamé une décrue, parfois brutale, atteignant même des niveaux négatifs pendant un bref moment, la semaine dernière.

S’il faudra attendre que la tendance se poursuive pour voir un impact significatif sur les factures énergétiques, la baisse des prix du marché peut tout de même se refléter dans le montant des acomptes de certains contrats variables. Les contrats fixes, dont les montants d’acompte ne varient pas durant toute la durée du contrat, ne sont en effet pas concernés.

À lire aussi : Nos factures de gaz vont-elles enfin baisser ?

Si vous avez opté pour un contrat d’énergie variable, le coût de l’énergie est en fonction des prix du marché. Le prix du kWh est en effet fixé par un tarif de base, auquel on applique des paramètres d’indexation, mensuellement ou trimestriellement. Comme le relevait Het Laatste Nieuws, les signataires d’un contrat variable ont tout intérêt à ausculter leur facture d’énergie, pour savoir quel paramètre d’indexation leur est appliqué.

Des indices qui ont quadruplé en un an

Trois lettres à dénicher, même en petit caractères : TTF, suivies d’un code à trois chiffres, généralement 101, 103 ou 303. "TF103 représente la moyenne arithmétique mensuelle du ‘prix de règlement’ de la cotation des Dutch TTF Gas Base Load Futures (les jours ouvrables sauf le dernier du mois) sur le site theice.com, pour le mois précédant le trimestre de fourniture", détaille la CREG sur son site.

Traduction? Le cours Dutch TTF est le cours du marché néerlandais, qui pour l’instant fait référence en Europe. Celui-ci est utilisé pour calculer l’indexation de votre contrat variable. Les trois chiffres qui suivent la mention TTF sur votre facture permettent de savoir quelle durée est prise en compte pour calculer l’indice d’indexation, et pendant combien de temps cet indice sera appliqué.

"Si vous avez le code TTF101, le prix du gaz naturel de votre contrat est indexé mensuellement, avec le TTF103, il est trimestriel, explique Engie sur son site. Exemple simple : si vous voyez TTF103 sur votre facture en novembre, vous savez que le prix pour novembre, décembre et janvier est fixe et basé sur le prix moyen d’octobre". Quant au code TTF 303, il indique que le tarif qui vous sera appliqué pour novembre, décembre et janvier sera fixé sur la moyenne des prix du trimestre précédent, à savoir août, septembre, octobre.

À lire aussi : Crise de l’énergie : pouvez-vous contester une augmentation de votre facture d’acompte?

À lire aussi : Pourquoi nous payons un prix de l’électricité dopé… par celui du gaz

Comme le recense la Creg, le paramètre d’indexation TTF 101 a légèrement baissé de septembre à octobre, passant de 235,776€ par MWh à 204,198 € par MWh. Sur la même période, le code TTF 103 a par contre fait un bond, passant de 107,908 € par MWh à 213,088 € par MWh. Si accalmie il y a sur les marchés, celle-ci est donc loin de se traduire durablement sur les factures d’énergie. Deux derniers chiffres pour se convaincre que le niveau "d’avant-crise" est encore loin: en octobre 2021, l’indice TTF 101 était à la hauteur de 64,701 € par MWh (soit près de quatre fois moins élevé qu’un an plus tard) et le TTF 103, à 64,938€ par MWh…

Sur le même sujet
Plus d'actualité