Nos factures de gaz vont-elles enfin baisser ?

Le cours européen du gaz et du pétrole s’effondre par rapport à la fin août. Et nos factures?

Illustration de l'inflation
Pièces d’euros sur une plaque de gaz, illustration de l’inflation @BelgaImage

3 fois moins

Le prix du gaz en Europe a atteint cette semaine les 113 euros le MWh. Contre 350 euros le MWh lors du pic du 26 août. Par la suite, il a cependant repris 14 %.

20 euros

Le prix actuel du mégawattheure du gaz – à environ 120 euros le MWh – est bas. Mais tout est relatif. Jusqu’en juin 2021, le gaz se vendait sous les 20 euros le MWh. Six fois moins.

À lire aussi : Crise de l’énergie : ne pas payer ses factures n’est peut-être pas une si bonne idée

90 dollars

Le pétrole suit le mouvement. Le baril de Brent est passé en dessous des 90 dollars soit 25 % de moins qu’en juin dernier. Mais en 2019 ce baril se vendait 60 dollars.

Le double

Le mazout de chauffage se vend aujourd’hui comme en juin dernier, au-dessus de 1,40 euro le litre. Soit le double de janvier dernier.

1.650 %

Le cours du MWh “day-ahead” d’électricité, en Belgique, se situe actuellement aux alentours de 150 euros. Mais ce cours est extrêmement volatil. Le 27 mai il était de 40 euros, le 26 août, de… 700 euros. Soit 1.650 % de différence.

Le point final

Quid des factures? Devons-nous nous attendre à la relative bonne surprise d’un montant moins élevé qu’anticipé? La vérité est qu’on n’en sait rien pour l’instant. Certes, une baisse des prix du Brent et du gaz, c’est une bonne nouvelle. Mais cette baisse n’affectera pas nos factures de sitôt. En effet, pour constituer nos stocks, il a fallu acheter il y a quelques semaines, au moment où les cours étaient élevés.

Les stocks de gaz sont actuellement remplis à leur capacité maximale, soit à 8,6 TWh. Ces stocks peuvent couvrir 3,94 % de la consommation annuelle du pays soit 14 jours de consommation moyenne ou 7 jours de consommation par grand froid. Si les cours “bas” se maintiennent, nous pourrions reconstituer nos stocks avec du gaz moins cher. Et ainsi, alors, bénéficier de factures moins salées. Mais ces cours pourraient tout aussi bien remonter suite à une malheureuse actualité…

Sur le même sujet
Plus d'actualité