Factures d’énergie : l’aide de 196 € menacée pour le mois de novembre ?

L’intervention mensuelle de 196€ sur les factures de gaz et d’électricité sera appliquée à partir de novembre. Sauf si le travail parlementaire n’aboutit pas dans les temps…

Factures d’énergie : l’aide de 196 € en danger pour le mois de novembre ?
@BELGAIMAGE

C’était la principale mesure annoncée par le gouvernement fédéral pour aider les ménages dans la crise énergétique : une ristourne de 196 €, à savoir 135 € déduits de la facture de gaz et 61 € de la facture d’électricité. Appliquée aux ménages ne disposant pas du tarif social et ayant conclu un contrat après le 30 septembre 2021, elle était initialement prévue pour novembre et décembre. En conclave budgétaire, la Vivaldi a fini par la prolonger jusqu’à mars 2023 compris.

Mais ce "paquet énergie de base" sera-t-il activé comme promis dès novembre ? Selon Le Soir et Sudinfo, il est possible que l’entrée en vigueur de la mesure prenne plus de temps que prévu. En cause ? Selon Le Soir, la demande ce mercredi de la N-VA, en commission Energie. Les nationalistes flamands ont en effet réclamé une "seconde lecture" du texte de loi réglant le "paquet énergie".

Conséquence : si l’on suit les règlements parlementaires, le réexamen du texte doit avoir lieu quinze jours plus tard. En y ajoutant le délai supplémentaire pour aboutir en séance plénière et le vote définitif, novembre s’annonce trop short. Selon Le Soir, les députés de la majorité ont demandé l’ "urgence", ce qui dans le jargon parlementaire, signifie un délai avant réexamen écourté à une seule semaine au lieu de deux.

L’implémentation technique aussi à prendre en compte

Peter de Roover, chef de groupe de la N-VA justifiait sur Twitter cette demande vu "les maladresses juridiques de la majorité nécessita[n]t une opposition attentive. La Vivaldi a modifié le texte aujourd’hui en raison d’accros. Un contrôle supplémentaire est donc nécessaire". Tout en assurant que la N-VA n’avait dans sur le fond "aucun problème à octroyer cette prime".

Au 16, rue de la Loi, on commentait : "Nous avons dit que cette prime serait versée pour cinq mois à partir de novembre, on en reste là, ce n’est pas en cause, le Parlement accélérera s’il le faut (…) Franchement, quel parti prendra donc la responsabilité d’un retard dans l’attribution de cette prime précieuse, et comment, pour toute une série de gens ? Je n’ose imaginer. La N-VA, vraiment ?", interrogeait une source auprès du Soir. "S’il le faut nous nous réunirons le samedi, le dimanche, la prime arrivera dans les temps, il ne peut y avoir de retard", renchérissait Ahmed Laaouej (PS). À lire ces deux intervenants, il n’y aurait donc pas lieu de s’inquiéter.

À lire aussi : Serez-vous taxé sur l’aide " énergie " de 392 euros?

Reste que comme le souligne le quotidien, l’implémentation technique de la mesure et son préfinancement par les fournisseurs d’énergie nécessite également de donner un coup d’accélérateur pour aboutir dans les temps. Selon Sudinfo, si les 196 € ne venaient finalement pas à être pris en compte dans les factures d’acompte en novembre, l’aide promise sera doublée en décembre.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité