Faut-il craindre une pénurie de carburant en Belgique?

Le nord de la France est en panne sèche de carburant. Et chez nous, ça se présente comment ?

@BELGAIMAGE

Depuis une semaine, les files s’allongent devant les pompes à essence chez nos voisins français. 20% des stations hexagonales sont touchées par un manque d’essence ou de diesel. Dans le nord, c’est près de 45% des stations qui sont à sec – ou en passe de l’être. La raison est double : une ruée sur le carburant français qui est moins cher à la pompe – la France subissant moins l’inflation, grâce à un geste gouvernemental, mais aussi de TotalEnergies ; et des grèves qui perturbent les livraisons aux pompes TotalEnergies.

A lire aussi: Pénurie de carburant dans le nord de la France: vers un hiver à la " Mad Max "?

Du point de vue des grèves, les syndicats CGT de TotalEnergies ont annoncé leur poursuite. Ils demandent une augmentation de salaire de 10% appliquée au 1er janvier et rétroactive sur 2022. Silence radio du côté de TotalEnergies. Résultat, dans le nord, le dépôt de carburant des Flandres, près de Dunkerque, est totalement à l’arrêt. L’essence ne parvient plus à la pompe.

Et en Belgique ?

Faut-il craindre une pénurie de carburant en Belgique ? Du côté de Total, on se veut rassurant : non, la grève française n’a pas d’impact pour ses livraisons de carburant dans les stations TotalEnergies situées en Belgique. " Nous ne sommes pas approvisionnés par les raffineries françaises, explique Tom Claerbout, porte-parole de TotalEnergies Belgique à nos confrères de la DH. En fait, cela va même plutôt dans l’autre sens puisque nous envoyons du carburant dans les pompes situées dans le nord de la France ".

Les mouvement sociaux peuvent-ils néanmoins traverser la frontière ? On a vu ce week-end des actions de l’association environnementale Code Rouge contre les stations TotalEnergies à Wandre et Feluy. Là aussi, pas de panique : " Ces mouvements étaient prévus et nous avions anticipé nos livraisons, poursuit le porte-parole à la DH. Les manifestants ont quitté les lieux au fil de la journée ce dimanche et il n’y a pas d’actions prévues dans les prochains jours. Il n’y a donc aucun impact sur l’approvisionnement de nos pompes et de nos clients industriels ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité