Prix de l’énergie: le chauffage d’appoint pour faire des économies, une fausse bonne idée?

Pour tenter de réduire leur facture énergétique, certains se ruent sur des radiateurs d'appoint.

Prix de l’énergie: le chauffage d’appoint pour faire des économies, une fausse bonne idée?
Pour un usage occasionnel limité à une seule pièce, Test Achats ne décourage pas l’utilisation d’un chauffage d’appoint @BELGAIMAGE

Anticipant une éventuelle pénurie de gaz pour l’hiver, de nombreux Allemands se sont tournés vers des chauffages d’appoint. Selon le cabinet d’études de marché GFK, 600.000 radiateurs électriques mobiles ont été vendus en Allemagne au cours des six premiers mois de 2022, soit une augmentation de 35% par rapport à la même période de l’année dernière. En Belgique aussi, des magasins d’électro-ménagers voient leurs rayons pris d’assaut, et les stocks de chauffages d’appoint se vider.

Vu la crise énergétique, le mot d’ordre est à la limitation de la consommation. Chez soi, celle-ci passe notamment par une baisse de la température de consigne de la chaudière. Mais si diminuer le chauffage d’un degré ou deux dans la chambre ou la cuisine ne pose généralement pas de problème en termes de confort, il peut en être différemment dans une salle de bain, ou en cas de séjour prolongé dans une pièce de vie, en télétravail par exemple.

Pour éviter de chauffer tout son logement, on peut alors être tenté de recourir à un chauffage d’appoint dans la pièce occupée. Ce qui peut s’avérer être un bon calcul, à condition d’en faire un usage précis et limité.

Pratique, léger et facile à ranger, le modèle électrique est le plus répandu. Ces appareils sont par ailleurs bon marché : on en trouve à 10€ pour les modèles de base, jusqu’à près de 400€ pour les plus sophistiqués. Attention cependant, si le radiateur électrique d’appoint permet de chauffer rapidement une pièce, son pouvoir calorique se dissipe tout aussi vite après son extinction. Et peu cher à l’achat, il reste par contre bien moins économique au niveau de sa consommation énergétique.

Un radiateur électrique fixe consomme moitié moins

En moyenne, la puissance d’un chauffage soufflant est de l’ordre de 2000 W, soit une consommation de 2 kWh pour une heure d’utilisation. Pour 2h, vous aurez consommé 4 kWh, soit un coût énergétique de 3,72 €, calcule ainsi Vanden Borre, sur base d’une moyenne des prix de l’énergie pour septembre 2022. Par comparaison, un radiateur électrique fixe ne consomme en moyenne que 1 kWh par  heure d’utilisation, selon Total Energie.

Pour un usage occasionnel limité à une seule pièce, Test Achats ne décourage pas l’utilisation d’un chauffage d’appoint. "Mais dès que l’utilisation est longue (toute une journée de travail à domicile, par exemple) ou pour plusieurs pièces, mieux vaut passer au chauffage classique, par exemple votre chauffage central à gaz ou au mazout", précise l’association.

En cas d’achat, mieux vaut opter pour un convecteur avec possibilité de réglage de la puissance, "pour ne pas avoir une puissance nominale par défaut de 1 500W". Vu leur usage limité, "des appareils à 10€ conviennent parfaitement pour les pièces de vie, et à 20€ pour les salles de bain ", ajoute Test Achats.

À lire aussi : voici les 10 appareils qui consomment le plus dans votre foyer

À ne pas négliger: si c’est pour la salle de bain que vous recherchez un radiateur d’appoint, il faut impérativement veiller à choisir un modèle étanche aux éclaboussures (identifiable à la norme IPX, qui doit être au moins IPX1), généralement un peu plus onéreux.

Les modèles au butane ou au pétrole déconseillés

En plus des radiateurs électriques, il existe aussi des poêles d’appoint au pétrole lampant et des modèles utilisant du gaz butane en bouteille. Ceux-ci diffusent une chaleur plus prolongée. Il faut toutefois respecter certaines normes de sécurité pour les utiliser, puisqu’ils rejettent leurs gaz de combustion dans la pièce chauffée.

Ne devant pas être utilisés dans une petite pièce comme une chambre ou une salle de bain, ils doivent être manipulés avec précaution, et sont dès lors "fortement" déconseillés par Test Achats.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité