Télétravail: qui va payer la facture d’énergie?

Depuis la pandémie, le télétravail est entré dans les moeurs. Cet hiver, entre l'employeur et l'employé, qui va payer la facture d'énergie?

télétravail

Depuis la pandémie, le télétravail (ou " travail hybride ", un peu chez soi, un peu au bureau) est entré dans les moeurs. Selon le SPF Mobilité, 32% des Belges travaillent au moins quatre jours par mois de chez eux. Pas énorme? C’est quatre fois plus qu’en 2018. Cet hiver, malgré la crise énergétique, la plupart des employeurs ne s’attendent pas à un retour en masse sur le lieu de travail. Question: qui a va payer la facture?

Car le télétravail a un coût: chauffage, électricité,… Tout ce que l’entreprise est supposée payée quand on est dans ses locaux. Nos confrères du Soir ont calculé l’impact du télétravail sur les finances des employés. Selon leurs calculs (imparfaits, comme ils le notent), un Wallon qui télétravaille cinq jours sur cinq verra sa facture énergétique augmenter de 25 à 34 euros par mois (23 à 31 euros par mois pour un Bruxellois). Qui va payer?

" C’est l’employeur qui décide… "

Comment est régulé le télétravail? Eh bien, c’est encore en négociation. Pour l’heure, il existe un " forfait télétravail " et une intervention de l’entreprise sur la connexion internet. En effet, l’entreprise a l’obligation de fournir le matériel nécessaire pour travailler aux employés. Donc internet. En cas de télétravail, elle intervient donc dans les frais de connexion. Quant au montant alloué, c’est l’employeur qui décide.

Ensuite, en cas de homeworking, l’employeur peut s’engager à verser un montant forfaitaire (50 euros par mois si télétravail de quatre jours dans le public). Mais, à l’exception de la fonction publique, ce forfait n’est pas obligatoire. Là aussi, c’est l’employeur qui décide.

Concernant la flambée des prix de l’énergie, rien n’est prévu. C’est une nouvelle fois au bon vouloir de l’employeur. Et de sa situation économique… La plupart des entreprises interrogées par Le Soir répondent d’ailleurs que " l’indexation des salaires permet de contrer la hausse des prix" . En clair, si vous décidez de télétravailler cet hiver, outre un forfait télétravail et une intervention sur la connexion web (si l’entreprise l’a décidé) et sauf décision du gouvernement, ce sera à vous à payer les surcoûts de votre facture d’énergie.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité