Pourquoi l’inflation est-elle plus importante en Belgique qu’en France ?

La spirale inflationniste (9,94 % en août) ne ralentit pas. Pour couronner le tout, elle est même plus importante chez nous que chez nos voisins. Comment l'expliquer?

@BELGAIMAGE

Les Belges ont été frappés par les JT et sites d’info français qui se sont largement étonnés du montant de nos factures d’énergie: jusqu’à 8.000 euros par an pour certains ménages dès l’an prochain… Charlotte de Montpellier, économiste spécialiste du pouvoir d’achat chez ING, confirme: les Belges sont moins bien lotis. “En Belgique, sur le taux total de l’inflation, entre 5 et 6 % sont liés à l’énergie. En France, l’inflation est inférieure (8,9 %) et seulement 4 % sont dus à l’énergie.

Trois raisons expliquent cela

Un: le marché belge est très proche des marchés internationaux en raison du mécanisme par lequel les fournisseurs fixent les prix. Les Belges subissent donc davantage les hausses, mais aussi les baisses.

Deux: l’État français a pris des mesures plus directes dont la limitation des hausses des prix. Cela ne signifie pas que l’énergie française soit moins chère. L’État en assume simplement une plus grande partie avec de l’argent public. “La mesure en France est prévue jusqu’en décembre et coûte 50 milliards d’euros. Ce coût est gigantesque et il faudra, tôt ou tard, le ­rééquilibrer”, avertit l’économiste.

Trois: l’indexation automatique des salaires. Certes, elle soulage les ménages, mais elle engendre en parallèle une hausse des coûts pour les entreprises qui, pour compenser, sont tentées de relever les prix des biens et services.

Retrouvez notre dossier " Pour sauver le pouvoir d’achat " dès le 7 septembre 2022 en librairie

Sur le même sujet
Plus d'actualité