Le prix du gaz européen monte en flèche après la fermeture de Nord Stream 1

La hausse des prix du gaz s'est emballée ce lundi matin sur les marchés d'Amsterdam qui mènent la danse en Europe, en lien direct avec Nord Stream 1.

Gaz à Brighton
Gaz brûlant dans une cuisine à Brighton, le 2 février 2022 ©BelgaImage

Le prix du gaz européen a augmenté de plus de 30% lundi matin sur la place boursière d’Amsterdam, poussé dans le dos par la décision de la compagnie nationale russe Gazprom d’interrompre plus longtemps les livraisons via le gazoduc Nord Stream 1.

Des tensions croissantes

Après quelques minutes de négociation, le prix du gaz à Amsterdam a légèrement baissé, mais il reste encore supérieur d’environ un quart à celui de vendredi à la clôture de la bourse. Les contrats à terme néerlandais TTF pour livraison dans un mois ont été cotés vers 8h10 à 270 euros par mégawattheure (+ 26 %). Fin août, des valeurs record ont été atteintes d’environ 350 euros par mégawattheure.

Gazprom a justifié sa décision de vendredi par des problèmes techniques. Mercredi, le pipeline entre la Russie et l’Allemagne via la mer Baltique avait déjà été fermé pendant trois jours pour cause de maintenance. Les observateurs craignent fortement que Gazprom ne reprenne pas du tout les livraisons via Nord Stream 1. Moscou avait précédemment réduit l’approvisionnement en gaz à 20% de la capacité maximale. Gazprom a également invoqué des problèmes techniques pour expliquer cette situation. La Russie continue d’envoyer du gaz à l’Europe via un itinéraire passant par l’Ukraine, mais cela ne suffit pas à compenser l’arrêt des livraisons par Nord Stream 1.

Sur le même sujet
Plus d'actualité