Limitation des stocks pour certaines marques de biscuits

Après la contamination à la salmonelle chez un chocolatier belge, la multinationale Mondolez ralentit sa production de biscuits et limite ses stocks.

Mikado
Illustration de biscuits Mikado ©Capture d’écran Twitter

Les biscuits Mikado et Petit Ecolier sont disponibles en quantités limitées en raison d’une contamination à la salmonelle chez le chocolatier belge Callebaut, fournisseur de Mondolez qui produit lesdits biscuits. Le fabricant de biscuits a décidé de nettoyer son usine en France, mettant à l’arrêt la production pour quelques semaines, a déclaré jeudi la porte-parole de la multinationale. Dans l’Hexagone, des médias comme Le Parisien citent en plus d’autres marques affectées comme Oreo, Pépito, Granola ou encore Pim’s.

Un approvisionnement entravé

"Cela pourrait prendre quelques semaines et les livraisons ont donc cessé" a confirmé la porte-parole de Mondelez à l’Agence France-Presse (AFP). Fabriqués en Belgique, à Herentals, en province d’Anvers, les biscuits Pim’s destinés au marché belge continuent, en revanche, à être produits. "Mais l’usine d’Herentals, ne peut pas fonctionner à plein régime car l’approvisionnement en chocolat de Barry Callebaut n’est pas encore tout à fait au point", a indiqué la porte-parole.

Barry Callebaut a dû arrêter ses activités à l’usine de Wieze, en Flandre orientale, à la fin du mois de juin après la découverte de salmonelle dans un lot de production. La société fournit du chocolat à Mondolez mais aussi à Neuhaus, The Belgian Chocolate Group et Guylian, entre autres. La production à Wieze a partiellement redémarré au début du mois d’août.

Sur le même sujet
Plus d'actualité