Les Européens se mobilisent contre les expérimentations animales : 1,4 million de signatures récoltées

Les droits des animaux sont au cœur de nombreux débats. Aujourd'hui, plus d'un million d'Européens se sont unis pour la cause.

Protestation
©Belgaimage

Plus de 1,4 million de personnes dans l’Union européenne ont signé l’initiative citoyenne européenne (ICE) intitulée " Pour des cosmétiques sans cruauté " et proposée par Animal Rights pour mettre fin à l’expérimentation animale, indique l’organisation mercredi.

Chaque année, plus de dix millions d’animaux – chats, chiens, lapins, souris et autres – font l’objet d’expérimentations dans les laboratoires d’Europe, explique Animal Rights. " Aujourd’hui, les citoyens européens exigent la fin de l’utilisation cruelle d’animaux pour tester les ingrédients des cosmétiques et d’autres produits chimiques, ainsi qu’un plan ambitieux pour mettre fin à toutes les expérimentations animales ", ajoute l’organisation de défense des animaux.

La deuxième pétition de ce genre

Animal Rights a fait campagne pendant un an et était présente, mardi, avec un stand d’information à Louvain pour informer les passants sur l’expérimentation animale et faire signer l’initiative citoyenne. A 23h59 mercredi – date du délai de collecte des signatures -, 1.413.383 personnes ont adhéré à l’ICE, qui est la deuxième sur ce sujet à dépasser le million de signatures. La première était " Stop Vivisection " en 2015.

" Nous l’avons fait ! Ensemble, nous n’avons cessé de réclamer des mesures pour protéger les animaux de laboratoire – et nous avons écrit l’histoire. C’est l’une des journées les plus importantes pour les animaux qui souffrent dans des expériences cruelles ", s’est réjouie Jen Hochmuth coordinatrice de campagne pour Animal Rights. " Nous espérons que la Commission européenne, les membres du Parlement européen et les gouvernements nationaux prendront des mesures immédiates pour mettre fin à l’expérimentation animale pour les cosmétiques. Nous avons également besoin d’un plan ambitieux et urgent pour reléguer toutes les autres expérimentations animales dans les livres d’histoire, là où elles doivent être. "

Sur le même sujet
Plus d'actualité