La suppression de la TVA sur les fruits et légumes en débat

Les écologistes flamands veulent que les autorités suppriment la TVA sur les fruits et légumes, avec des retombées positives et ciblées pour la population.

Fruits et légumes
Fruits et légumes @BelgaImage

Groen estime que les fruits et légumes coûtent trop cher pour être consommés quotidiennement par de nombreuses personnes et veut dès lors supprimer la TVA sur ces produits, a annoncé samedi la députée écologiste Barbara Creemers. "Même les citoyens avec peu de moyens pourront alors profiter d’un régime alimentaire varié", souligne-t-elle.

En faire des produits attrayants

La TVA est actuellement fixée à 6% sur les fruits et légumes, tandis qu’environ la moitié de la population adulte belge est en surpoids, souligne l’écologiste flamande. Des études montrent en outre que les citoyens et citoyennes jouissant d’un niveau socio-économique relativement bas ont plus de risque de devenir obèses.

"Varier son régime alimentaire en y incluant des fruits et légumes en suffisance constitue un poste onéreux pour de nombreux ménages. En éliminant la TVA sur ces produits, les fruits et légumes deviendront plus attrayants que la nourriture transformée", relève Mme Creemers. "Le prix des légumes et fruits frais a augmenté ces dernières années de 5,8%. Chaque année, les Belges consacrent en moyenne 950 euros à cet achat. Une TVA qui passerait de 6 à 0% diminuerait cette facture d’environ 54 euros", calcule la parlementaire. L’inflation galopante, établie à 9,9% en moyenne en Belgique au deuxième trimestre, risque toutefois de constituer un frein à la mesure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité