Grèves dans les aéroports: quels sont vos droits en cas de vol annulé ?

Votre vol est annulé à cause d'un mouvement de grève ? Voici les possibilités qui s'offrent à vous.

Rayanair au sol
Ryanair à terre? – Belga

L’été sera chaud. Surtout dans les aéroports. La grogne est palpable chez Ryanair, Brussels Airlines ou Lufthansa. Plusieurs mouvements de grève ont déjà eu lieu. D’autres pourraient suivre. Bref, il est risqué de prendre l’avion pour partir en vacances. Le risque est réel de voir son vol annulé par un mouvement social. Que faire dans ces cas-là ? Quels sont vos droits ?

Le cadre légal est européen

Bonne nouvelle, de Lisbonne à Stockholm, tout le monde est à la même enseigne. Les droits des voyageurs européens sont les mêmes " pour tous les avions qui décollent d’Europe, quelle que soit la compagnie, tout comme pour les vols qui arrivent en Europe avec une compagnie européenne s’il n’existe pas de réglementation dans le pays de départ ". Bref, si vous venez d’un pays hors de l’UE, préférez une compagnie européenne, ça simplifiera les choses en cas de problème.

En cas de grève

Il ne faut surtout pas annuler son vol soi-même sous prétexte que la période est tendue. Si la compagnie aérienne que vous avez choisie fait face à une grève de son personnel, soit elle maintiendra le vol, soit elle sera contrainte de l’annuler. Dans tous les cas, c’est à elle, et non à vous, à prendre les responsabilités d’une annulation.

Elle mettra alors deux options sur la table : soit un remboursement de votre vol annulé, soit un réacheminement sur un autre vol. Et si le vol proposé est le lendemain, c’est à la compagnie de payer les frais d’hôtel. Selon la Cour de Justice européenne, si la compagnie ne peut pas vous réacheminer " dans les meilleurs délais, elle doit regarder auprès d’autres compagnies ".

Indemnisations

En plus d’un remboursement (ou d’un réacheminement), la compagnie aérienne vous devra aussi des indemnisations d’un montant pouvant aller de 250 à 600 euros par passager en fonction de la longueur du vol. C’est également le cas à partir de 3 heures de retard, en plus d’une assistance (repas fournis, rafraîchissements…) et, à partir de 5 heures de retard, vous avez droit à un remboursement d’un billet non remboursable.

Vous pouvez aussi obtenir des indemnisations en cas de perte, détérioration ou retard dans l’acheminement de vos bagages (on sort ici du cadre européen pour la convention internationale de Montréal), mais il vous faudra prouver la détérioration ou la valeur de la perte.

Mais attention, il faut que votre vol soit annulé (ou retardé) pour des raisons internes à la compagnie aérienne, comme une grève du personnel. En cas de circonstances exceptionnelles, c’est-à-dire qui ne sont pas du ressort de la compagnie (météo, fermeture ou saturation de l’espace aérien, grève externe à la compagnie), rien de tout cela ne s’applique.

En tout cas, il existe des formulaires en ligne dédiés aux indemnisations dans toutes les compagnies aériennes. Et si la compagnie refuse de vous répondre, adressez-vous à la médiation tourisme et voyage.

Ceci étant posé, on vous souhaite (tout de même) de bonnes vacances.

Sur le même sujet
Plus d'actualité